Je mange quoi pour tomber enceinte ?

Test de grossesse positif

Vous désirez mettre un bébé en route ? Sachez que votre alimentation peut avoir un impact important sur les différentes étapes de la conception. Découvrez les aliments à privilégier, ceux à modérer et ceux à éviter à tout prix pour une fertilité au top. Suivez notre guide pour booster votre terrain fertile et tomber enceinte rapidement !

À volonté !

Je fonce sur les fruits et légumes

Excellentes sources d’antioxydants, les fruits et légumes aident à protéger les ovocytes du stress oxydatif causé par les radicaux libres. Pour tomber enceinte plus facilement, on met le cap sur les légumes à feuilles (pissenlit, épinard, oseille…) et les crucifères (cresson…) véritables mines de vitamine B9, essentielle pour la fertilité et la prévention chez le futur embryon des défauts de fermeture du tube neural. De plus, on les choisit bio de préférence pour limiter les pesticides. Cerise sur le gâteau : grâce à leur indice glycémique bas, leur pouvoir alcalinisant et leurs fibres rassasiantes, les fruits et légumes sont de vrais partenaires minceur ! Or, une alimentation pro-bébé, c’est d’abord une alimentation qui permet de maintenir un poids de forme. En effet, la maigreur tout comme le surpoids peuvent engendrer des troubles de l’ovulation. Autant de bonnes raisons de faire une cure de fruits et légumes !

Je mise sur les légumineuses

Les légumineuses font partie de nos meilleures alliées fertilité. Leur richesse en fer permet une bonne oxygénation des cellules. Elles sont également d’importantes sources de magnésium qui réduit le stress mauvais pour l’ovulation. Enfin, le zinc et les vitamines du groupe B, interviennent dans l’épigénétique. En bref, tous les processus qui aident le futur bébé à avoir un ADN au top ! Et en plus, leur indice glycémique bas à moyen permet d’éviter les pics d’insuline néfastes à la silhouette. Alors, on n’hésite pas à en prendre de la graine pour tomber enceinte plus rapidement !

Avec modération !

Je choisis les bonnes protéines

La viande est un atout fertilité car elle est une bonne source de vitamine B12, de fer et de zinc. Les petits poissons gras (maquereaux, sardines, harengs, anchois), quant à eux, sont riches en oméga-3 qui, en tant que constituants des membranes cellulaires, sont essentiels aux bons échanges entre ovocytes et spermatozoïdes. On n’oublie pas les fruits de mer, source de zinc et d’iode, dont le déficit peut entraîner une hypofertilité féminine et augmenter le risque de fausse couche. Et comme les protéines animales ne sont pas nécessaires à tous les repas, on réserve une place de choix aux protéines végétales. On met le cap sur les produits laitiers entiers et les légumineuses comme dit précédemment !

Pas du tout !

Je fuis les plats industriels

En plus d’afficher un indice glycémique élevé, les plats industriels sont bourrés d’acides gras hydrogénés, de calories vides et d’additifs. Le combo antifertilité !

J’oublie l’alcool

Une consommation d’alcool importante et régulière peut entraîner des cycles irréguliers et non ovulatoires.

Je fais une croix sur le tabac

Le tabac serait responsable de 13% des cas d’hypofertilités.

À lire également sur le même sujet :
Les 5 ingrédients clefs pour un sperme plus fertile
Je mange quoi pour booster ma libido ?
Ces 10 aliments aphrodisiaques qui boostent nos performances au lit !

Ajouter un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs requis sont indiqués *

Recevez chaque semaine des idées de recettes, des conseils pour une nutrition saine, équilibrée et savoureuse