6 symptômes qui prouvent que votre alimentation n’est pas adaptée

Femme qui a mauvaise haleine

Et si votre alimentation n’était pas adaptée à vos besoins ? Voici 6 symptômes qui devraient vous mettre sur la piste, si tel est le cas !

1. Vous manquez d’énergie

Peut-être avez-vous un peu trop forcé sur le sucre ? Après un repas trop riche en aliments à indice glycémique élevé (riz blanc, tarte sucrée, canette de soda…), le glucose arrive en excès dans le sang. Le pancréas va alors sécréter en grande quantité l’insuline pour réguler le taux de sucre dans le sang. Le problème c’est que l’insuline reste dans le sang bien après que le glucose alimentaire ait été utilisé et induit donc l’utilisation du glucose sanguin restant dont la concentration diminue jusqu’à se trouver en dessous du seuil de la normalité. S’ensuit une hypoglycémie réactionnelle qui s’accompagne alors d’une baisse d’énergie générale. Mais ce n’est pas tout ! Une forte sécrétion d’insuline – causée par un déjeuner trop riche en glucides – s’accompagne quasi systématiquement d’une sécrétion de sérotonine au niveau cérébral, neurotransmetteur du bien-être mais aussi de l’endormissement. Alors, pour maintenir votre énergie au top tout au long de la journée, faites en sorte que vos repas se composent de fibres alimentaires (pour favoriser la satiété et ralentir le passage du glucose dans le sang), de bonnes graisses (pour freiner l’arrivée du glucose dans le sang), de protéines de qualité (pour contrer la synthèse de sérotonine cérébrale) et de glucides à indice glycémique bas (pour fournir une énergie longue durée) !

Au secours, j'ai tout le temps un coup de barre après la pause déjeuner !

2. Vous perdez vos cheveux

Vous souffrez peut-être d’une carence en fer. Également appelée anémie, la carence en fer est l’une des carences les plus fréquentes et touche environ 20% des femmes.  Pour rappel, le fer joue un rôle dans la production des globules rouges qui aident à stocker et transporter l’oxygène dans le sang mais aussi dans le cuir chevelu et intervient dans la structure de la kératine. Du coup, si votre taux de fer est bas, c’est la chute de cheveux assurée ! Pour empêcher cela, appelez le fer à la rescousse en piochant le fer animal dans le boudin noir, le foie, la viande rouge, les œufs, les huîtres, les palourdes et le fer végétal dans les pois chiches, les lentilles, les haricots blancs ou rouges, le soja, le tofu, les épinards, les brocolis, les graines et les céréales non raffinées. Sachez que pour booster l’assimilation du fer, il est recommandé de l’associer à de la vitamine C, en pressant un jus de citron sur vos plats par exemple ! Limitez votre consommation de thé et de café car ils ralentissent l’absorption du fer. À noter que des gerçures aux commissures des lèvres (ou stomatite angulaire dans le jargon médical) peuvent également indiquer une carence en fer.

5 aliments à mettre dans votre assiette pour avoir de beaux cheveux

3. Vous avez mauvaise haleine

Certains régimes hyperprotéinés, très riches en protéines mais qui comportent en revanche très peu – voire pas du tout – de glucides, ont tendance à donner mauvaise haleine. Explications : la mauvaise haleine peut être due à un processus métabolique qu’on appelle « cétose ». Lorsque le corps ne dispose pas de suffisamment de glucose pour produire de l’énergie, il brûle les graisses stockées, ce qui entraîne une accumulation d’acides. Et ce sont justement ces fameux « cétones » qui donnent parfois une haleine affreuse ! La mauvaise haleine liée à la présence de corps cétoniques dans le sang ne peut pas être éliminée comme celles qui ont leur origine dans la bouche. Même la meilleure hygiène bucco-dentaire ne suffirait pas à en venir à bout. Pour régler les problèmes de mauvaise haleine, la seule solution consisterait à augmenter sa consommation de glucides (en restant raisonnable évidemment !). Si vous souhaitez retrouver une haleine fraîche, fuyez les régimes pauvres en glucides et donc les régimes hyperprotéinés. Dukan, Atkins, Pronokal et compagnie peuvent retourner s’asseoir ! N’hésitez pas à consulter un professionnel de santé pour vous assurer qu’il n’y a rien d’autre qui se cache derrière ce phénomène.

Bandeau rééquilibrage alimentaire

4. Vous souffrez de brûlures d’estomac ou de reflux gastrique

Votre alimentation est peut être déséquilibrée ? En effet, sous l’effet d’une mauvaise alimentation, le tapis muqueux est altéré et les cellules de l’œsophage ne sont plus bien serrées. Elles sont alors attaquées par les ions acides. Pour se défendre, ces dernières sécrètent des cytokines, des molécules inflammatoires qui altèrent le fonctionnement moteur de l’œsophage et du sphincter. D’où le phénomène de reflux ! Fuyez les aliments qui entretiennent ce phénomène : alcool, boissons gazeuses, café, laitages, gluten et autres plats industriels. Et ne lésinez pas sur les légumes, les fruits et les oméga-3.

Je mange quoi en cas de brûlures d’estomac et reflux gastrique ?

5. Vous souffrez de diarrhées chroniques

Peut-être êtes-vous intolérant au gluten et souffrez de la maladie cœliaque sans même le savoir ? Chez les malades cœliaques, la consommation de gluten déclenche une réaction immunitaire dans l’intestin grêle qui peut entraîner des diarrhées en continu, ballonnements, perte de poids ou douleurs abdominales. Excluez complètement le gluten de votre régime alimentaire et observez si les symptômes persistent. Là encore, n’hésitez pas à consulter votre médecin !

6. Vous êtes sans cesse constipé

Ça coince ? Peut-être ne buvez-vous pas assez d’eau ? Les fibres, c’est bien, mais elles ne servent pas à grand-chose si on ne boit pas suffisamment d’eau. Sans eau, les selles sont dures et peinent à voir la sortie du gros intestin ce qui entraîne un ralentissement du transit. Gorgées d’eau, elles s’assouplissent au maximum ce qui facilite le grand plongeon dans la cuvette. Alors si vous souffrez de constipation, hydratez-vous suffisamment ! À noter qu’une envie d’uriner qui persiste peut également être le signe que vous êtes déshydraté. Si votre cerveau vous indique qu’il est temps de vider votre vessie, il se peut que ce soit parce que votre urine est trop concentrée. Alors, n’oubliez pas de vous hydrater suffisamment et ce, tout au long de la journée !

Constipation : au secours, ça coince !

Ajouter un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs requis sont indiqués *

Recevez chaque semaine des idées de recettes, des conseils pour une nutrition saine, équilibrée et savoureuse