Tout savoir sur le régime pesco-végétarien

plat pescétarien
Le régime pesco-végétarien, autrement appelé pescétarisme, consiste à exclure de son alimentation la chair animale (viande rouge, volaille…), à l’exception des poissons et des fruits de mer. Ce mode de vie est-il équilibré ? Comment se positionne les pescétariens par rapport aux végétariens ? Quels sont les bénéfices et les inconvénients de ce régime ? Ce sont les questions auxquelles nous répondons dans cet article de notre série sur les alimentations particulières.
Les principes du régime pesco-végétarien
Le pesco-végétarisme exclut les viandes, y compris la volaille. Il privilégie les aliments d’origine végétale (légumes frais, céréales, légumineuses, fruits frais, fruits secs et fruits oléagineux), les produits laitiers comme le lait et le fromage, les œufs, mais également les poissons, et autres produits de la mer (crustacés et mollusques). C’est sur ce dernier point qu’il diffère des autres régimes végétariens. Il est donc plus proche de l’omnivorisme (manger de tout) plutôt que du végétarisme à proprement parler, qui lui exclut la viande mais aussi les produits de la mer. Il est d’ailleurs quelquefois critiqué par les végétariens « purs » pour cette raison.
Les atouts du régime pesco-végétarien
Au niveau de la santé : la suppression de graisses saturées présentes dans la viande par exemple permet de réduire les risques cardio-vasculaires. Il existe moins de risques de carences que dans le végétarisme puisqu’on maintien des ingrédients d’origine animale.
C’est un mode de vie en accord avec des convictions éthiques (bien-être animal) et environnementales, étant donné le rôle de l’élevage intensif dans les émissions de gaz à effet de serre, la pollution des sols et de l’eau.
Enfin, ce régime est moins dur à suivre que le régime végétarien, pour pour ceux qui choisirai ce mode d’alimentation pour des raisons de santé.
saumon frais
Les inconvénients
Manger du poisson, oui, mais encore faut-il bien le choisir.
Les poissons gras contiennent certes beaucoup d’oméga 3, intéressants quand on en consomme une certaine quantité, mais ils contiennent aussi d’autres substances préoccupantes comme le mercure, notamment chez les gros poissons comme le saumon ou le thon, ce qui peut mener à une intoxication ayant des répercussions sévères sur le cerveau. Les petits poissons sont donc à privilégier (sardines, maquereaux) par rapport au gros, car ils contiennent un taux de mercure moins élevé.
Ajoutons à ça la problématique éthique et écologique dans les élevages intensifs de poisson (surtout le saumon, encore une fois), et les conditions quelquefois insalubres dans lesquelles il est effectué.
Le régime pesco-végétarien semble donc une bonne alternative par rapport à d’autres régimes plus contraignants, alliant des atouts santé et sujet à moins de risques de carences, à condition de savoir choisir les bons produits.
Quel est votre avis sur ce mode d’alimentation ? Votre expérience nous intéresse, partagez-la dans les commentaires !
Rendez-vous bientôt sur le blog pour la suite de nos articles sur les alimentations particulières.
 

10 Commentaires

  • Trackback: Mon menu de la semaine : 7 repas faciles et pas cher ! | La Vie Avant… Après
  • meller danielle 16 mai 2016 15:22

    cela fait des annees que j ai remplace la viande par le poisson et en ce moment je mange beaucoup de crudites et un peu de laitage et du pain comple ET JE SUIS EN EXCELLENTE SANTEE

  • Anne-Julie 19 mai 2016 15:16

    Bonjour, je suis quelqu’un qui n’aime pas le goût de la viande, c’est pourquoi j’ai choisi ce mode d’alimentation puisque je ne compensait pas assez au niveau des protéines, puisque je mangais seulement de la viande lorsque j’étais invité et je me suis sentis faible; c’était les signes d’une sous-alimentation. Depuis que j’ai commencé le pesco-végétarisme je me sens tellement remplie d’énergie. Mes aliments prévilégiés sont les amandes et les autres noix, les salades de quinoa et j’adore les boulettes de soja, spécialement lors de hamburgers sur le BBQ entre amis. Il existe également des saucisses, des viandes froides sans viande, c’est excellent !

    • charles 22 juillet 2016 15:52

      Les protéines sont très faciles à acquérir lors d’un régime végétarien normal. Les lentilles et les oeufs contiennent autant de protéines que la viande… Et les protéines ne servent qu’à entretenir le muscle. La faiblesse que vous rzssentiez était peut être simplement le fruit d’une alimentation trop peu diversifiée 🙂

      • Carla 23 juillet 2016 22:43

        Les protéines végétales sont techniquement égales à celles de source animale, mais s’assimilent en effet moins bien par l’être humain. Également, certains ont des contraintes alimentaires, allergies, intolérences (je suis moi-même allergique aux noix/arachides/lentilles/légumineuses/pois, je n’avais donc pas vraiment d’autre alternative que d’ajouter le poisson à mon alimentation. Étant végétarienne, je ressentait des faiblesses, malgré des repas assez variés ! Bien sûr que ce serait l’idéal que personne ne mange de viande, mais tout le monde est fait différemment & certains ne peuvent pas se permettre de choisir à 100% leur alimentation, je crois donc qu’il est inutile de faire la morale ou de donner des leçons aux autres ! 🙂
        Sans rancune,
        C.

    • meller danielle 17 novembre 2016 21:15

      l an dernier j etais faible j ai ajoute a ma salade de l algue de la salicornia et d autre plante comme le persil de la basilique des amandes beaucoup de raisin du yougourth tous les jours un oeuf + du pain complet etc etc etc et je ne suis plus faible sauf j ai un leger manque de poids
      J ADORE LE POISSON

      • meller danielle 17 novembre 2016 21:25

        PS JE MANGE TOUS LES JOURS UN AVOCAT

  • Léa 20 août 2016 14:35

    Bonjour à tous.
    Je commence un régime pesco-végétarien. J’ai aujourd’hui 17 ans et mes parents ont du mal à l’accepter. Je leur ai envoyé le lien de ce site. Il me servira alors de soutiens pour cette cause pourtant pas si compliquée. Merci à vous.

  • cathy barral 28 octobre 2016 19:46

    je commence aussi un régime pesco-végétarien plus par conviction éthique que par goût. Je pense qu’il y aura forcément des écarts que j’arriverai sans doute à corriger dans le temps, mais je suis heureuse de la voie dans laquelle je me dirige.

  • Lina Da Silva 21 décembre 2016 12:33

    Bonjour à Tous,
    Je suis pesco-végératienne sans produits laitiers depuis plus de 20 ans.
    Etant allergique au gluten et à la caseine, mon plus grand soucis reste au niveau du fer.
    Toutefois je ne suis pas prête à remanger de la viande. C’est un vrai dégoût !
    Bonnes fêtes à Tous !

Ajouter un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs requis sont indiqués *

Recevez chaque semaine des idées de recettes, des conseils pour une nutrition saine, équilibrée et savoureuse