Tout savoir sur le régime crudivore

salade de chou, carotte et radis cru

Alors que les gens se méfient de plus en plus des produits alimentaires industriels, le régime crudivore est-il la solution ?

Manger uniquement des aliments crus, ça peut être un moyen facile de mincir en été, détoxifier son corps naturellement et limiter au maximum les produits transformés tout en faisant le plein de vitamines. Mais est-ce pour autant un régime sain ? Quels sont les atouts et les inconvénients ? Ce sont les questions auxquelles nous répondons dans cet article de notre série sur les alimentations particulières.

Le régime crudivore, c’est quoi ?
Le crudivorisme, ou l’alimentation « vivante », préconise de se nourrir exclusivement d’aliments crus. La cuisson ou l’exposition à une température de plus de 40°C est interdite. Les crudivores se nourrissent donc essentiellement de végétaux, noix, ainsi que des graines, céréales et légumineuses germées. Ce régime se rapproche du régime végétalien, car habituellement les produits issus des animaux sont évités (les produits laitiers étant souvent pasteurisés et les viandes nécessitant une cuisson). On privilégie les aliments issus de l’agriculture biologique sans leur faire subir de transformations. La germination et la fermentation sont autorisées, elles rendent les céréales plus facilement digestibles.

Les atouts à être crudivore
Parmi les bienfaits pour la santé, le plus important est sans doutes l’apport en vitamines et anti-oxydants. En effet, les ingrédients ne sont pas dénaturés par la cuisson. Le régime crudivore apporte également beaucoup de fibres bénéfiques pour le système digestif (contenues dans les fruits et légumes) et des enzymes, ce qui préviendrait des maladies. Il n’existe pas de preuves scientifiques tangibles à ce sujet, mais il est vrai que les études montrent que les crudivores ont un taux d’anti-oxydants beaucoup plus élevés que les omnivores.
La suppression des graisses saturées présentes dans la viande permet de réduire les risques cardio-vasculaires.
De nombreuses personnes affirment qu’ils connaissent un regain d’énergie et une perte de poids notable lorsqu’ils entament un régime crudivore. Et pour cause, l’apport de calories est beaucoup plus faible en éliminant les aliments tels que les féculents (pain, pommes de terre, riz…). Les végétaux consommés en grande quantité, comme les fruits et légumes, sont également moins lourds pour le système digestif.

salade crue au chou, tomates et poivrons

Les inconvénients
Le régime crudivore est très strict et difficile à suivre. Il est assez contraignant, par exemple l’hiver où l’envie d’aliments chauds et cuits se fait plus sentir.
C’est un mode de vie assez compliqué car il nécessite beaucoup de temps de préparation (en particulier si vous voulez « cuisiner » et pas juste manger des crudités à tous les repas) : trempage, germination, découpage, équipement particulier comme déshydrateurs ou produits spécialisés… Il a un coût, que ce soit en temps ou en matériel.
Des carences souvent entrainées par l’arrêt de la viande (semblables aux carences du régime végétalien), notamment au niveau des taux d’acides aminés, de vitamines B12, de calcium, de vitamine D et de fer. Il est nécessaire en plus de s’assurer d’avoir un apport calorique suffisant, sinon gare au gros coup de fatigue !
De plus, l’argument de la conservation des vitamines et des antioxydants n’est pas toujours justifié. S’il est vrai que la cuisson détruit une partie des vitamines et minéraux des aliments, elle peut aussi augmenter la teneur en bêta-carotène et en lycopène de certains légumes comme la tomate ou la carotte, surtout que l’on en mange plus lorsqu’ils sont cuits que crus. La cuisson peut aussi rendre de nombreux aliments plus facilement digestibles, comme les céréales, les légumineuses ou les légumes racines. Enfin, en raison de sa grande richesse en fibres, le régime crudivore est à déconseiller aux estomacs fragiles car il peut provoquer des irritations de l’intestins. Il est bien entendu déconseillé aux enfants, adolescents et femmes enceintes en raison des carences qu’il pourrait provoquer.

Alors, j’essaye ou pas ?
Et pourquoi pas à temps partiel ? Ca peut être une bonne idée d’inclure ces principes dans son alimentation de temps en temps, en consommant des aliments crus en plus de ceux cuits à tous les repas, comme des salades de crudités, fruits frais et graines germées.

Vous habitez Paris et souhaitez tester l’alimentation crudivore ? Nous vous conseillons le restaurant Pousse pousse, 7 Rue Notre-Dame de Lorette, dans le 9ème arrondissement.

Que pensez-vous du régime crudivore ? Seriez-vous prêt à l’adopter ? Faites-nous part de votre opinion dans les commentaires.

Rendez-vous sur le blog pour retrouver tous nos articles sur les alimentations particulières.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *