Le long périple des aliments dans le tube digestif

Infographie du bol alimentaire dans l'estomac

L’appareil digestif est le système d’organes qui a pour rôle de digérer la nourriture afin d’en extraire de l’énergie et des nutriments et d’évacuer les éléments non assimilables via la matière fécale. La digestion implique le brassage des aliments, leur progression à travers le système digestif et le fractionnement des grosses molécules en plus petites. Elle débute dans la bouche, avec la mastication et la déglutition et se termine dans l’intestin. Découvrez le long chemin que parcourt le contenu de votre assiette à travers votre tube digestif avant le grand plongeon dans la cuvette !

1. Les yeux

Vous êtes-vous déjà demandé pourquoi nous nous léchions les babines à la simple vue d’une assiette de pâtes ? Tout simplement parce que le cortex visuel de notre cerveau enregistre cette image alléchante et la transmet au centre salivaire qui déclenche la sécrétion de salive. D’où l’expression « avoir l’eau à la bouche ! ».

2. Le nez

Lorsque l’on hume cette même assiette de pâtes, des molécules olfactives affluent vers les narines et pénètrent à l’intérieur de la cavité nasale. Dès lors que le cerveau donne sa bénédiction, notre estomac commence à se réjouir du festin qui l’attend en sécrétant un peu de suc gastrique.

3. La bouche

Les lèvres permettent la préhension des aliments. Ensuite, la mâchoire (muscle le plus puissant du corps humain), la langue (muscle le plus agile) et l’émail des dents (matériau le plus dur que l’organisme soit capable de fabriquer) broient et concassent les aliments jusqu’à les transformer en grosses molécules. La salive joue ici un rôle important puisqu’elle permet de diluer les aliments et commence la dégradation chimique de l’amidon grâce à son enzyme : l’amylase. Une fois imprégné de salive, le bol alimentaire est attrapé par la langue qui le propulse tout au fond dans le pharynx.

Pourquoi bien mastiquer est bon pour la santé ?

Le saviez-vous ?
Nous déglutissons entre 600 et 2 000 fois par jour. Oui, oui, vous avez bien lu !

4. Le pharynx

Carrefour entre les voies respiratoires et digestives, le pharynx emporte le bol alimentaire et le pousse dans l’œsophage grâce à une vague de salive. C’est la déglutition.

Infographie du tube digestif

5. L’œsophage

L’œsophage est l’organe qui connecte la gorge avec l’estomac. Quand le bol alimentaire arrive, l’œsophage s’élargit. Et quand il est passé, il se referme. C’est l’ensemble de ces contractions musculaires qui permettent la progression du bol alimentaire et qui permettent au contenu de notre assiette de ne pas repartir dans l’autre sens. Ce phénomène s’appelle le péristaltisme. La partie inférieure de l’œsophage est fermée par un muscle en forme d’anneau : le sphincter œsophagien inférieur. À l’approche du bol alimentaire, le muscle se détend pendant quelques secondes et permet à la nourriture de passer dans l’estomac. Le sphincter se contracte et l’œsophage se referme. Les ondes de contraction musculaire se chargent alors de faire cheminer le bol alimentaire jusqu’à l’estomac.

6. L’estomac

Le bol alimentaire pénètre alors dans l’estomac qui tente de malaxer chaque bouchée en de minuscules particules avec l’aide des sucs gastriques qu’il produit. Une fois quasiment réduites à néant, les miettes passent par le pylore pour rejoindre l’intestin grêle.

Le saviez-vous ?
Les glucides simples s’engouffrent rapidement vers l’intestin grêle où ils seront digérés. En revanche, les protéines et les lipides peuvent rester jusqu’à 6 heures dans l’estomac avant d’être livrés à l’intestin grêle ! C’est la raison pour laquelle, les repas riches en glucides fournissent rapidement de l’énergie mais ne rassasient pas aussi efficacement que les protéines ou les lipides.

7. L’intestin grêle

Dès le pylore passé, la bouillie devient ce que l’on appelle « le chyme ». Au cours de leur voyage le long de l’intestin grêle, tous les nutriments déjà digérés vont disparaître presque en totalité par les parois intestinales pour rejoindre le sang. Ces molécules seront ensuite distribuées à toutes les cellules du corps et serviront par la suite de source d’énergie à l’organisme. Une fois la digestion accomplie, l’estomac et l’intestin grêle ne contiennent plus que de gros résidus. Le pylore ouvre alors ses portes et se débarrasse de tous ses déchets dans l’intestin grêle. À mesure que la nourriture est digérée dans l’intestin et dissoute par les sucs pancréatiques, hépatiques et intestinaux, elle est brassée et toujours poussée plus loin le long de l’intestin pour être ensuite évacuée vers la sortie.

8. Le gros intestin

Le gros intestin se compose de trois parties : le cæcum, le côlon (lui-même composé du côlon ascendant, du côlon transverse et du côlon descendant) et le rectum. Son rôle est de faire avancer le chyme pour l’éliminer par l’anus sous forme de selles. Une bien belle histoire de boyaux, n’est-ce pas ?

Le saviez-vous ?
Pour la plupart d’entre nous, le gros intestin correspond à une grosse commission par jour. En effet, entre le repas et le résultat au fond de la cuvette, il s’écoule généralement une journée. Les intestins les plus rapides peuvent boucler l’affaire en 8 heures tandis qu’il faudra parfois attendre 3 jours et demi pour les intestins les plus paresseux. Si vous êtes de ceux qui cochent la case « moins de trois fois par semaine», n’attendez plus pour découvrir notre article Constipation : Au secours, ça coince !

 

Ne laissez plus votre intestin décider pour vous ! Découvrez notre accompagnement nutritionnel Syndrome de l’Intestin Irritable, basé sur un régime pauvre en FODMAPs. Celui-ce pour permettra de cuisiner en tenant compte de votre syndrome, de retrouver un équilibre nutritionnel sain, de moins souffrir physiquement et psychologiquement, d’être plus serein dans votre environnement professionnel et de sortir de l’isolement social.

 

À lire également sur le même sujet :
Quelle alimentation pour combattre les hémorroïdes ?
Bicarbonate de soude : le remède magique contre les problèmes de digestion
10 recettes riches en fibres bonnes pour votre ligne !

Ajouter un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs requis sont indiqués *

Recevez chaque semaine des idées de recettes, des conseils pour une nutrition saine, équilibrée et savoureuse