Bonnes manières : êtes-vous bien éduqué à table ?

les_bonnes_manières

On ne parle pas la bouche pleine. On ne coupe pas le pain avec son couteau mais on le rompt avec les mains. On ne met pas les coudes sur la table mais on pose uniquement les avant-bras. On ne souffle pas sur les aliments mais on attend qu’ils refroidissent. On ne tend pas le bras devant son voisin pour prendre un aliment qui se situe loin de soi mais on lui demande poliment de nous le passer. On ne se penche pas sur son assiette mais on lève le coude pour porter la nourriture à sa bouche…. Les règles de savoir-vivre à table sont nombreuses. Mais êtes-vous certain de toutes les connaître ? Petit tour d’horizon sur les règles élémentaires de bonne éducation. Certaines risquent de vous surprendre !

Ne vous resservez jamais en fromage
Unique plat du repas non préparé par la maîtresse de maison, le fromage ne doit pas passer pour votre mets préféré. Se resservir en fromage signifie que vous n’avez pas assez mangé voire, pire encore, que vous n’avez pas apprécié les plats confectionnés par la maîtresse de maison. Normalement, lorsque vous arrivez au fromage, vous ne devez plus avoir très faim et devez garder encore un peu de place pour le dessert. Attention, cette petite impolitesse peut vexer la maîtresse de maison ! De manière générale, si la personne qui vous reçoit vous propose de vous resservir, il est plus poli de refuser une première fois, pour ne pas paraître trop gourmand. Attendez qu’elle vous propose une seconde fois avant d’accepter.

Ne trinquez jamais à la santé de quelqu’un
Lors d’un apéritif dînatoire, un des convives peut avoir une santé fragile. C’est la raison pour laquelle, il est préférable de ne pas lever votre verre en clamant haut et fort « à votre santé ! ». Cela pourrait vous mettre dans une situation des plus embarrassantes.

Ne souhaitez jamais « bon appétit »
À table, si on vous souhaite « bon appétit », contentez-vous d’un « vous aussi ». En effet, certaines personnes considèrent que souhaiter « bon appétit » signifie qu’il faut un sacré courage pour manger la nourriture qui se présente devant soi et qui n’a pas l’air très appétissante. Aussi répandue soit-elle, cette formule reviendrait à souhaiter une « bonne digestion » , un « bon transit intestinal » ou encore un « bon déroulement gastrique ». À bannir donc !

Ne faites jamais attendre la maîtresse de maison
Lorsque la maîtresse de maison vous demande de passer à table, ne la faites pas attendre. De plus, ne vous levez pas de table sans raison. Si toutefois vous avez une bonne excuse, demandez la permission à la personne qui vous reçoit.

Ne commencez pas sans la maîtresse de maison
De manière générale, attendez que la maîtresse de maison s’asseye avant de prendre place autour de la table. D’ailleurs, comme c’est généralement elle qui place ses invités, patientez jusqu’à ce qu’elle vous indique votre place. Veillez à ce qu’elle soit servie avant d’attaquer.

Ne croisez jamais vos couverts dans l’assiette
Cela signifie que vous n’avez pas du tout apprécié le plat. Lorsque vous avez fini, placez les couverts à droite de l’assiette de manière à ce qu’ils soient parallèles. Ce code indique que votre assiette peut être débarrassée.

Ne pliez pas votre serviette
Si elle part d’un bon sentiment, cette petite attention signifie en fait que vous avez d’ores et déjà la ferme intention de revenir manger au repas suivant !

Ne salez pas sans avoir goûté
Cela risquerait d’heurter la susceptibilité de la cuisinière.

Ne laissez rien dans votre assiette
Évitez de laissez des aliments dans votre assiette, cela pourrait offenser la maîtresse de maison qui a passé des heures à préparer ce plat. Si vous n’aimez pas un plat, essayez d’en manger un peu quand même.

Si elles ne sont pas encore acquises, ces quelques règles de savoir-vivre doivent devenir des automatismes afin de passer un moment en toute convivialité.

Emeline Salomez

Emeline est en charge du contenu de Today. Fascinée par la gastronomie, elle met sa passion au coeur des contenus créés pour Today.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *