Les bienfaits du potiron

Les bienfaits du potiron

Le potiron – qui se caractérise par sa couleur qui oscille de l’orange soutenu au vert foncé, sa forme aplatie, son pédoncule cylindrique et spongieux et sa pulpe  douce, subtile et nettement plus sucrée que celle de la citrouille – possède mille et un bienfaits. Alors, quels sont justement ses atouts nutritionnels ? À quelle saison le consommer pour profiter pleinement de ses qualités gustatives ? Comment le choisir ? Comment le cuisiner ? Grâce à notre article, découvrez tout ce que vous devez absolument savoir sur cette délicieuse cucurbitacée !

SA FAMILLE

Le potiron (Cucurbita maxima) est une plante de la famille des Cucurbitacées, tout comme la pastèque, le melon ou encore la courgette. Il est largement cultivé comme plante potagère pour son fruit comestible à maturité. Ce fruit peut aussi être consommé comme légume. C’est l’une des cinq espèces de courges les plus couramment cultivées.

SES ORIGINES

Cette espèce est originaire d’Amérique du Sud (Argentine, Uruguay, Bolivie, Chili). Elle est largement cultivée dans tous les pays chauds et tempérés. Cette plante a été introduite en Europe et en Chine par les Portugais au XVIe siècle, comme toutes les courges, d’ailleurs souvent confondues entre elles. C’est à Charles Naudin que l’on doit la distinction entre les différentes espèces, vers 1860, distinguant déjà 20 variétés de potirons.

SA PRODUCTION

La France en produit 106 000 tonnes par an essentiellement dans les régions du Sud, car le potiron a besoin d’un bon ensoleillement pour arriver à maturité.

QUELLE EST LA SAISON DU POTIRON ?

La meilleure saison du potiron

La saison du potiron commence en automne et se termine en hiver, soit d’octobre à janvier.

QUELS SONT LES BIENFAITS DU POTIRON ?

Hypocalorique et concentré en micronutriments, le potiron est naturellement riche en bêtacarotènes et sa densité nutritionnelle élevée en fait un légume privilégié dans le cadre de la prévention du cancer et des maladies cardiovasculaires. La consommation de 150 à 200 g de potiron permet de couvrir la totalité des besoins quotidiens en provitamine A (rappelons que cette vitamine a un effet anti-inflammatoire, protège notre peau des agressions extérieures et nous donne bonne mine). Une portion de 200 g couvre un tiers des apports quotidiens recommandés en carotènes. Info maligne : plus la chair de votre potiron est orangée, plus elle regorge de vitamine A !

Riche en potassium (323 mg pour 100 g), il est excellent pour la régulation de la pression artérielle et la transmission de l’influx nerveux au cerveau.

Parmi les composés les plus influents du potiron, il y a par exemple les lignanes. Il s’agit d’un phyto-nutriment ayant un fort pouvoir antioxydant et qui se trouve surtout dans les graines de cet aliment. Son action dans votre organisme vise le plus souvent à inhiber la production de certains types de tumeurs. Il vous sera ainsi plus facile de contrer le développement et la propagation des cellules cancéreuses. En plus de vous protéger contre l’oxydation de vos cellules, il ne faut pas oublier que certains antioxydants du potiron contribuent à booster votre système immunitaire.

Les fibres du potiron (1,3 g aux 100 g) sont particulièrement efficaces pour favoriser le bon fonctionnement des intestins. Ces fibres sont en général consommées broyées (le potiron est habituellement préparé sous forme de potage ou de purée), et donc très bien tolérées. L’action stimulante des fibres est accentuée par la présence de mannitol, un glucide complexe aux vertus légèrement laxatives. La consommation de potiron permet ainsi de lutter très naturellement contre la constipation.

Si nous avons surtout l’habitude de consommer la chair du potiron, sachez que ses graines sont tout aussi délicieuses et nutritives. Il s’agit même d’une bonne alternative pour contrer le diabète. À titre préventif, il est important de signaler que le potiron aide à réguler l’insuline.

COMBIEN DE CALORIES CONTIENT UN POTIRON ?

Composé presque exclusivement d’eau (environ 95%), le potiron est faiblement calorique (20 kcal pour 100 g). Idéal pour les régimes, il sera votre allié minceur et vous réchauffera pendant ces mois d’automne.

QUEL EST LE POIDS D’UN POTIRON ?

Un potiron moyen pèse entre 1,5 et 2 kg. C’est la raison pour laquelle le potiron s’achète généralement en quartiers. Certains producteurs participent au concours de la plus grosse courge. Le record est aujourd’hui de 646 kg !

COMMENT BIEN CHOISIR UN POTIRON ?

Pour bien choisir votre potiron, fiez-vous à vos sens : il doit avoir une teinte uniforme, l’écorce ne doit pas être fissurée, il doit également être ferme au touché. Le potiron est plus ou moins aplati, sa couleur va de l’orange soutenu au vert foncé. Son pédoncule doit être bien accroché et évasé près du fruit. À noter que la chair du potiron est plus sucrée, savoureuse et moins filandreuse que celle de la citrouille.

COMMENT CONSERVER LE POTIRON ?

Une fois acheté, vous pourrez conserver le potiron dans un endroit sec s’il est entier. S’il est en tranches, mettez-le dans le bac à légumes de votre réfrigérateur.

COMMENT CUISINER LE POTIRON ?

Pour cuisiner le potiron, pensez à le découper afin de retirer sa peau et ses graines plus facilement.

Sous son écorce, sa chair tendre au goût si particulier fait des merveilles dans les recettes salées comme sucrées.

Pour vos soupes, potages et autres veloutés, pensez au lait de coco ou à la crème fraîche qui le rendront plus onctueux. Le potiron peut aussi se marier avec d’autres ingrédients pour faire des gratins. Pour cela, confectionnez d’abord une purée, séchez-la rapidement à la poêle pour évacuer le surplus d’eau et nappez un plat à gratin de chair orange, assaisonnez et recouvrez d’une couche de fromage râpé pour un résultat à la fois fondant et croustillant !

En général, la cuisson du potiron est de 15 minutes dans un autocuiseur, de 20 minutes s’il est en casserole et de 40 minutes lorsqu’il est cuit au four.

Et pour les desserts lancez-vous dans une tarte parfumée aux zestes d’orange et aux épices, avec de la cannelle, du gingembre et des clous de girofle. Essayez-le aussi dans un flan, parfumé au rhum et à la vanille. Essayez-le également  en sorbet : mélangez-le avec un yaourt après l’avoir fait cuire dans du sirop de sucre. Mettez le tout au congélateur. Vos convives ou votre famille vous en redemanderont et les enfants ne seront pas les derniers !

Enfin, ne jetez pas ses graines ! Comestibles, elles feront un apéritif original une fois grillées, salées et épicées. Bourrées d’acides gras insaturés, elles sont particulièrement conseillées dans la lutte contre le cholestérol.

NOS MEILLEURES RECETTES AU POTIRON

Nos meilleures recettes au potiron

Crumble de potiron
Bruschetta au potiron
Velouté de potiron et noix de Saint-Jacques

Cliquez ici pour découvrir toutes nos recettes au potiron !

À lire également sur le même sujet :
Citrouille, potiron, potimarron : quelles différences ?

Ajouter un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs requis sont indiqués *

Recevez chaque semaine des idées de recettes, des conseils pour une nutrition saine, équilibrée et savoureuse