Les bienfaits du gingembre
Infographie sur les bienfaits du gingembre

Épice aux courbes étranges et exotiques, le gingembre possède mille et un bienfaits pour la santé. Alors, quels sont justement ses atouts nutritionnels ? À quelle saison le consommer pour profiter pleinement de ses qualités gustatives ? Comment le choisir ? Comment le cuisiner ? Grâce à notre article, découvrez tout ce que vous devez absolument savoir sur cette drôle de racine réputée depuis des millénaires pour ses vertus aphrodisiaques !

SA FAMILLE

Le gingembre, de son nom latin Zingiber officilale, est une espèce de plante originaire d’Inde, de la famile des Zingiberaceae. Et c’est non pas la plante elle-même, mais le rhyzome que nous utilisons en cuisine !

SES ORIGINES

Les origines de cette drôle de racine biscornue demeurent mystérieuses. On sait que le foyer du genre zingiber se trouve au Kerala, dans le sud de l’Inde et de la Chine. Nous savons surtout qu’il est employé dans la pharmacopée chinoise depuis plus de 5000 ans. C’est dire sa renommée basée sur son efficacité ! Le mot gingembre est un dérivé du mot sanskrit qui signifie « en forme de bois de cerf » ou « en forme de corne ».

Le gingembre est l’une des premières épices orientales à être introduite en Europe. Il fut introduit sur le Vieux Continent par les marchands arabes un siècle avant Jésus-Christ. C’est le Grec Dioscoride et le Romain Pline l’Ancien qui sont les premiers à mentionner dans leurs textes botaniques et médicaux les bienfaits du gingembre, notamment comme remède anti-poison. Hildegarde de Bingen le recommande quotidiennement et le gingembre est alors largement diffusé en France à l’époque du Moyen-Âge. Les Espagnols l’implantent aux Antilles et au Mexique lors de la conquête de l’Amérique du Sud. Le gingembre connaît un fabuleux essor grâce au climat favorable du Nouveau Monde et devient partie prenante du commerce Espagnol. La France boude peu à peu le gingembre, qui devient rare dans la cuisine française au début du XXème siècle. La redécouverte de la gastronomie asiatique remet au goût du jour les saveurs et bienfaits étonnants de cette épice, idéale dans les plats sucré-salé.

SA PRODUCTION

Le gingembre est de nos jours principalement produit et exporté par les pays suivants :

  • Inde (380 100 tonnes),
  • Chine, (259 000 tonnes),
  • dans les pays d’Afrique, dont le plus gros producteur est le Nigéria, (152 106 tonnes),
  • et le Pérou, (25 205 tonnes).

Est-il possible d’en cultiver en France ? La réponse est oui, mais très difficilement, car le gingembre exige un climat tropical (très chaud, ombragé et humide). Toutefois, il existe des producteurs en Italie et en Allemagne. Le gingembre est alors cultivé sous serres.

QUELLE EST LA SAISON DU GINGEMBRE ?

La meilleure saison du gingembre

Le gingembre est disponible toute l’année mais sa pleine saison se situe entre septembre et février.

QUELS SONT LES BIENFAITS DU GINGEMBRE ?

Le gingembre est l’aliment quasi miracle et la star de la médecine traditionnelle chinoise. Tout d’abord, pour sa richesse en antioxydants. Ces composés protègent l’organisme des effets des radicaux libres. Le gingembre est riche, tenez-vous bien, de près de quarante composés antioxydants ! Et savez-vous pourquoi le thé au gingembre est l’une des boissons les plus populaires en Asie ? C’est parce que certains de ces radicaux libres sont libérés pendant la cuisson, augmentant ainsi le pouvoir antioxydant du gingembre cuit.

Le gingembre, comme beaucoup d’autres épices, active la digestion des aliments. En effet, il stimule la sécrétion de bile et dope l’activité des enzymes digestifs grâce à sa proportion intéressante en manganèse.

À noter que le gingembre est aussi une excellente source de cuivre, nécessaire à la formation de collagène et d’hémoglobine dans l’organisme.

Les propriétés anti-inflammatoires du gingembre sont largement reconnues grâce à de nombreuses études scientifiques. Ainsi le gingembre frais, cuit, ou en poudre aide le corps à lutter contre les inflammations, les infections urinaires et respiratoires, l’arthrite, les rhumatismes, les maux de tête et les maux de ventre grâce à son trio gagnant : le gingérol, le shogaol et le paradol ! Le gingembre réserve de nombreuses surprises et fait aussi l’objet d’études pour ses propriétés anti-cancer.

Réputé pour son action bénéfique sur le système immunitaire, le gingembre est aussi excellent pour soutenir l’organisme pendant les périodes hivernales. En améliorant la circulation sanguine, il facilite les fonctions du cœur en empêchant la formation de caillots sanguins. Libre de tout cholestérol, le gingembre inhibe son accumulation. Idéal dans le cadre d’une diète. Consommez le gingembre avec le citron car associés ensemble, leurs fonctions dépuratives sont démultipliées.

Enfin, le gingembre réchauffe vos soirées d’hiver car il est un aphrodisiaque incomparable ! Mme Du Barry, maîtresse de cet amant infatigable qu’était Louis XV, servait à ses amants du jus de gingembre.

COMBIEN DE CALORIES CONTIENT LE GINGEMBRE ?

Le gingembre contient 80 calories par portion de 100 grammes.

COMMENT BIEN CHOISIR SA RACINE DE GINGEMBRE ?

Pour choisir votre gingembre, observez sa peau qui doit être fine, beige claire et exempte de tache. Le rhizome doit être ferme lorsque vous le tenez en main.

COMMENT CONSERVER LE GINGEMBRE ?

Le gingembre se conserve longtemps au sec, mais sa saveur diminue avec le temps. Consommez votre gingembre le plus rapidement possible après l’avoir entamé. Votre rhizome se conservera une quinzaine de jours, mais évitez surtout de le mettre au réfrigérateur où il se desséchera très rapidement.

COMMENT CUISINER LE GINGEMBRE ?

Le gingembre est excellent consommé frais. Râpé ou haché, il s’intégrera parfaitement aux soupes, potages, plats sautés type wok et autres plats à base de crustacés. Pensez à allier le gingembre avec de l’ail et de l’oignon. Leurs composants entrent en synergie et surpassent leurs effets antioxydants individuels.

Le gingembre relève parfaitement les plats à base de poisson cru : maki, tataki, sashimis… La cuisine asiatique nous surpasse largement pour sa créativité pour soutirer toutes les saveurs du gingembre. Pour un repas complètement dépaysant, tentez l’expérience d’utiliser cette épice pour relever un plat aux algues.

Avis aux amateurs de thés et d’infusions, vous pouvez associer le gingembre au curcuma ou à la cannelle, ce qui augmentera ses vertus anti-inflammatoires et protectrices.

En cas de fringale, le gingembre confit enrobé de chocolat est une friandise originale et un encas qui vous fera du bien au moral… tout en restant léger.

Idéal avant votre cours de yoga… ou votre rendez-vous galant de Saint-Valentin !

À moins que vous n’ayez décidé d’éblouir votre conquête avec une pâtisserie aromatisée avec cette épice…

NOS MEILLEURES RECETTES AU GINGEMBRE

Nos meilleures recettes au gingembre

Jus détox pomme carotte gingembre
Mijoté de boeuf au gingembre
Moelleux au gingembre

Cliquez ici pour découvrir toutes nos recettes au gingembre !

À lire également sur le même sujet :
Je mange quoi pour booster ma libido ?
Ces 10 aliments aphrodisiaques qui boostent nos performances au lit !
Les 10 aliments à éviter avant l’amour
Les 5 ingrédients clefs pour un sperme plus fertile

Ajouter un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs requis sont indiqués *

Recevez chaque semaine des idées de recettes, des conseils pour une nutrition saine, équilibrée et savoureuse