Les bienfaits de la rhubarbe
Infographie sur les bienfaits de la rhubarbe

Acidulée et croquante, la « plante barbare » possède mille et un bienfaits. Alors, quels sont justement ses atouts nutritionnels ? À quelle saison la consommer pour profiter pleinement de ses qualités gustatives ? Comment la choisir ? Comment la cuisiner ? Grâce à notre article, découvrez tout ce que vous devez absolument savoir sur cette plante coriace et fière qui ravira vos papilles !

SA FAMILLE

La rhubarbe fait partie de la famille des Polygonacées. Cette plante consommée comme fruit pour sa saveur originale sucrée-acidulée est en réalité un légume d’après les botanistes. La rhubarbe appartient au genre Rheum, qui inclut une trentaine d’espèces de rhubarbes différentes.

SES ORIGINES

La rhubarbe avec sa texture filandreuse si particulière est connue depuis l’Antiquité. Originaire de Sibérie, elle était utilisée comme plante médicinale en Chine depuis plus de 5 000 ans, mais aussi en Grèce. Dioscoride la mentionne dans son Materia Medica.

Son nom provient du bas latin rhabarbarum, qui signifie, la racine de barbare : elle bordait la Volga et le Rhin, où les barbares la mâchonnaient.

La légende raconte que c’est Marco Polo qui l’emmena en Europe, dès le XIIème siècle, grâce à la route de la soie. La rhubarbe est alors considérée comme une plante médicinale pour ses vertus laxatives, notamment grâce à ses pétioles. Elle ne sera cultivée comme plante potagère qu’à partir du XVIIIème siècle.

Ce sont les Britanniques qui utilisent la rhubarbe dans la cuisine pour la première fois et c’est une réussite. Qui l’eût cru ? La France adopte elle aussi cette curieuse herbe qui s’est bien acclimatée à nos régions du nord. Considérée comme une plante potagère depuis le début du XIXème siècle, elle revient aujourd’hui sur le devant de la scène et dans nos assiettes, pour les gourmands créatifs adeptes de frissons acidulés.

SA PRODUCTION

Cette plante est originaire de Sibérie, même si elle était connue en Asie pour ses propriétés médicinales. Ce légume qui a souvent l’air d’une plante sauvage dans nos jardins aime les climats rudes et se passe de la lumière. La production française se situe donc dans le nord : Picardie, Alsace Lorraine, Normandie et Pas-de-Calais sont des terres de vergers aux terroirs réputés.

La production européenne compte aussi le Royaume-Uni. Il est le premier producteur européen et sa production de rhubarbe bénéficie d’une AOP (appellation d’origine protégée). Il s’agit de la rhubarbe du Yorkshire.

QUELLE EST LA SAISON DE LA RHUBARBE ?

Saison_rhubarbe

La rhubarbe est la star du printemps. En effet, sa pleine saison commence en avril et s’étale jusqu’en juillet. Mais la demoiselle sauvageonne est disponible jusqu’en septembre.

QUELS SONT LES BIENFAITS DE LA RHUBARBE ?

La rhubarbe est un trésor pour son apport intéressant en minéraux : à hauteur de 288mg/100g en potassium, 145mg/100g en calcium et 14mg/100g en phosphore. Cette plante vous aide à maintenir votre équilibre hydrique et vos fonctions musculaires, nerveuses et métaboliques.

Comme beaucoup de fruits et légumes de couleur rouge, la rhubarbe contient des polyphénols, un puissant antioxydant. Ces molécules préviennent les risques de maladies cardiovasculaires et les cancers en limitant l’effet des radicaux libres. D’autre part, parce qu’elle est riche en fibres alimentaires (2g pour 100g), la rhubarbe permet de diminuer le mauvais cholestérol. En effet, les fibres participent à maintenir un bon équilibre des lipides sanguins.

Véritable antiseptique, la rhubarbe permet de diminuer les inflammations comme les problèmes de gencives et de dents. Pas étonnant que les barbares en mâchonnaient lors de leur installation le long du Rhin. Bon à savoir, vous pouvez faire une petite cure de rhubarbe aux enfants, car elle est un excellent vermifuge.

La rhubarbe est connue pour sa pauvreté en calories. Et oui, la jolie tige est gorgée d’eau et contient très peu de glucides et de lipides. Elle est donc l’alliée des personnes qui veulent perdre du poids.

La rhubarbe apporte des nutriments. Cette jolie plante vert et rouge renferme les vitamines du groupe B, de la vitamine E et de la vitamine A. Sa richesse en vitamine C (12mg pour 100g) en fait un légume intéressant pour fortifier les os, les dents et les gencives. D’autant qu’elle est une très bonne source de calcium.

Entre autres, la rhubarbe, décidément pleine de ressources pour notre corps, est dopée en manganèse qui participe au métabolisme du sucre et à la synthèse des lipides, en particulier du cholestérol.

Pour finir, la rhubarbe contient étonnamment… de l’iode (0,3 µg pour 100g). Intéressant quand on sait que l’iode sert à la synthèse des hormones thyroïdiennes. Or ces hormones règlent la température interne, la synthèse des protéines ainsi que la croissance et la maturation cellulaire.

COMBIEN DE CALORIES CONTIENT LA RHUBARBE ?

La rhubarbe affiche 15 calories en moyenne aux 100 grammes.

COMMENT BIEN CHOISIR LA RHUBARBE ?

Choisissez des tiges de rhubarbe de couleur rouge ou rosée et délaissez les vertes : elles seront trop acides. Au toucher, les tiges doivent être fermes, denses, mais tendres aux extrémités. Si vous cassez un des pétioles, de la sève doit couler de l’extrémité.

COMMENT CONSERVER LA RHUBARBE ?

Vous pouvez conserver la rhubarbe dans le bac à légumes de votre réfrigérateur pendant quelques jours. Consommez-la rapidement, avant que les tiges ne ramollissent.  Si vous voulez en réserver pour une recette, épluchez-la et coupez-la en tronçons, avant de la mettre au congélateur dans des sachets individuels.

COMMENT CUISINER LA RHUBARBE ?

Hummm cette saveur acidulée peut devenir la star de votre dîner plus que parfait ! Pour peu que vous sachiez la mettre en valeur… Délaissez les feuilles qui par leur concentration en acide oxalique sont néfastes pour les reins. Avec ces feuilles, vous pouvez fabriquer un pesticide naturel : faites-les infuser avec quelques gouttes de savon avant de vaporiser cette préparation sur vos plantes. Adieu pucerons !

Si vous souhaitez cuisiner la rhubarbe dans une recette de plat principal, ne la laissez pas cuire trop longtemps, elle fond immédiatement !

La tige ou pétiole peut se combiner avec les viandes blanches, sous forme de filet relevant le plat, ou encore avec des poissons. Que dire des fruits de mer, dont le croquant s’accommodera à merveille avec la savoureuse rhubarbe. Elle se fond très bien dans une tarte salée, ou dans un ragoût de viande mijotée, ou encore pour accompagner, sous forme de purée, un délicieux fromage de chèvre frais : une manière originale de remplacer le miel.

Évidemment, impossible d’omettre la rhubarbe en dessert : elle se fait toute douce en compote et tendre en crumble !

Pour adoucir son acidité, faites tremper les pétioles dans un peu d’eau salée. Et pour la couleur, vous pouvez tricher en ajoutant quelques pétales d’hibiscus pendant la cuisson, ou bien en la cuisinant avec des fraises ! Un régal pour les yeux, une saveur acidulée pour les papilles !

NOS MEILLEURES RECETTES À LA RHUBARBE ?

Nos meilleures recettes à la rhubarbe

Crumble rhubarbe-mûres
Confiture fraise-rhubarbe maison
Pizza sucrée à la rhubarbe

Cliquez ici pour découvrir toutes nos recettes à la rhubarbe !

Ajouter un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs requis sont indiqués *

Recevez chaque semaine des idées de recettes, des conseils pour une nutrition saine, équilibrée et savoureuse