Le régime fille ou garçon, c’est bidon ?

Le régime fille ou garçon

Alors qu’en France, naissent 105 garçons pour 100 filles en moyenne, est-il possible d’influencer le sexe de son bébé avec un simple régime alimentaire ? Que penser du régime fille ou garçon qui fait polémique ? On fait le point !

Maman, comment on fait les bébés ?

Tout le monde sait que pour faire un bébé, il faut qu’un ovule soit fécondé par un spermatozoïde. Mais saviez-vous que le sexe du futur bébé dépend uniquement du spermatozoïde ? En effet, si l’ovule apporte toujours un chromosome sexuel X, il existe en revanche deux sortes de spermatozoïdes : certains porteurs d’un chromosome X, d’autres porteurs d’un chromosome Y. Selon le spermatozoïde qui fécondera l’ovule, le bébé aura donc soit la paire de chromosomes XX (youpi, c’est une fille !), soit la paire de chromosomes XY (hourra, c’est un petit gars !). C’est la grande loterie de la nature !

Ou comment choisir le sexe de son enfant

Plus incroyable encore, il paraîtrait qu’une alimentation adaptée pourrait aider la nature ! C’est scientifiquement prouvé : le spermatozoïde mâle porteur d’un chromosome Y, est plus fragile que le spermatozoïde femelle porteur d’un chromosome X. Un milieu vaginal acide (pH inférieur à 7), plus hostile, convient mieux aux spermatozoïdes X ce qui augmente donc les chances d’avoir une fille. Les spermatozoïdes Y, quant à eux, sont plus actifs dans un milieu basique (pH supérieur à 7). Or, l’alimentation de la femme avant et pendant la conception peut influer sur le pH de la glaire cervicale, qui sera alors plus perméable à certains spermatozoïdes.

Le régime fille

Vous rêvez d’une petite fille à qui faire de jolies tresses ? Pour concevoir une fille, adoptez une alimentation riche en calcium et magnésium et pauvre en sel qui favorise un pH vaginal acide. Privilégiez les aliments acidifiants tels que le lait, les eaux minérales calciques et tous les produits laitiers (à l’exception des fromages fermentés) et proscrivez les éléments alcalinisants tels que les légumes secs et le sel.

Le régime garçon

Vous préféreriez avoir un petit gars ? Pour augmenter vos chances d’avoir un garçon, adoptez une alimentation riche en potassium et sodium qui favorise un pH vaginal basique. Les viandes, les poissons, les charcuteries, les viandes et poissons fumés, les boissons gazeuses, le beurre salé et le sel sont à inviter régulièrement au menu. À l’inverse, les produits laitiers sont à bannir.

Un petit coup de pouce

Il est possible pour la future mère de prendre des compléments alimentaires afin de modifier plus rapidement son pH vaginal. Ces derniers contiendront du calcium, du magnésium et de la vitamine B6 dans le cas du régime fille et du sodium et du potassium dans le cas du régime garçon. La future maman pourra également suivre son pH vaginal à l’aide d’une bandelette urinaire.

Une méthode infaillible ?

On vous arrête tout de suite, cette méthode ne fonctionne pas à tous les coups ! Pour commencer, 75% des femmes qui débutent le régime fille ou garçon l’abandonnent dans les semaines qui suivent. Il faut dire que ce régime ô combien restrictif nécessite d’être commencé au moins 3 mois avant la conception de l’enfant et d’être ensuite suivi tous les jours à la lettre. Un régime d’autant plus difficile à suivre quand on a déjà du mal à résister à toutes les pulsions alimentaires qui rythment la grossesse. Pour les rares superwomen qui arrivent à suivre ce régime jusqu’au bout, elles sont 77% à accoucher d’un bébé du sexe désiré. Mais est-il nécessaire de rappeler que – fille ou garçon – une naissance reste toujours un événement heureux ?

Risques et dangers

Avant de se lancer dans un tel régime, il est fortement conseillé de consulter son médecin traitant ou un diététicien car des carences alimentaires peuvent apparaître. De plus, sachez qu’il existe un certain nombre de contre-indications (hypertension artérielle, insuffisance rénale, diabète, néphrite, hypercalciurie, problèmes cardiaques…). Enfin, gardez à l’esprit que certains médicaments peuvent interférer avec ce régime alimentaire.

À lire également sur le même sujet :
Que manger pendant la grossesse ?
Comment couvrir mes besoins nutritionnels et ceux de bébé pendant ma grossesse ?
6 aliments à éviter pendant la grossesse
Grossesse : 10 astuces pour en finir avec les nausées !
Grossesse : quelle alimentation pour lutter contre la constipation ?
Grossesse : quelle alimentation pour lutter contre la rétention d’eau ?

La rédaction vous conseille aussi :
Avoir un garçon / avoir une fille, la liberté de choisir ! Grâce aux témoignages de nombreux spécialistes de la médecine de la reproduction, de la bioéthique et du monde religieux, sans oublier les mamans et futures mamans, ce livre va déculpabiliser celles qui ont ce désir si naturel d’avoir une petite fille ou un petit garçon et leur apporter les bases pour booster sa fertilité et choisir le sexe de son bébé.

« Avoir un garçon / avoir une fille, la liberté de choisir ! », Sandra Ifrah et Raphaël Gruman, éd. Leduc.s, 18€.

Ajouter un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs requis sont indiqués *

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site.