Klamath : l’algue magique de l’Ouest américain

algue klamath

La klamath est encore à ce jour relativement méconnue du grand public. Bien dommage car les vertus de cette micro-algue sont absolument hors norme. Découvrez tout ce qu’il y a à savoir sur cette algue exceptionnelle qui est en passe de s’implanter durablement dans notre alimentation quotidienne !

La klamath, quésaco ?

La klamath est une cyanobactérie sauvage qui figure parmi les premiers micro-organismes vivants apparus sur Terre. Son nom scientifique (attention, prenez votre respiration) est Aphanizomenon flos-aquae ou AFA. Contrairement à la spiruline et la chlorelle, la klamath n’est pas cultivée. Cette algue microscopique de la famille bleu-vert pousse naturellement dans les eaux douces non polluées du lac Klamath situé dans l’Oregon, aux États-Unis.

La klamath, un aliment à haute densité nutritionnelle

La klamath est ce que l’on appelle un super-aliment, c’est-à-dire qu’elle affiche naturellement un taux record de nutriments. Composée de 115 nutriments répertoriés, elle est à ce jour l’aliment le plus complet sur la planète.

Pour commencer, l’algue klamath contient environ 60% de protéines. Ces dernières sont particulièrement intéressantes car il s’agit de peptides, des protéines à faible poids moléculaire très bien assimilées par le cerveau.

Il faut également souligner que cette micro-algue d’eau douce contient presque toute la gamme des vitamines (provitamines A, B1, B2, B3, B5, B6, B8, B9, B12, C, E, F, J, K) !

La klamath contient encore plus de sels minéraux que la spiruline (si, si, c’est vrai !) : calcium, magnésium, phosphore, potassium, sodium).

De plus (car oui, ce n’est pas terminé !), elle ne manque pas d’oligoéléments (bore, chlorure, chrome, cobalt, cuivre, étain, fer, fluor, germanium, iode, manganèse, sélénium, titane, zinc…) !

Enfin (promis, après on arrête !), la klamath est riche en acides gras, chlorophylle, enzymes, oméga-3antioxydants et bioflavonoïdes.

La klamath, un concentré de bienfaits

Au même titre que la spiruline ou la chlorelle, la klamath est une micro-algue remarquable, vendue comme complément alimentaire en raison de ses nombreux bienfaits :

La klamath :
– améliore les performances intellectuelles, la concentration et la mémoire notamment grâce à sa concentration en magnésium, potassium et sodium ;
– agit sur l’humeur car elle contient de la phényléthylamine, la fameuse molécule de la joie ;
– contribue à la formation normale des globules rouges et réduit les différents états de fatigue du fait de sa richesse en vitamine B12 ;
– diminue le stress physique et émotionnel ;
– augmente le niveau d’énergie ;
– a un rôle antidépresseur et anxiolytique ;
– inhibe les neurorécepteurs de la faim et favorise le sentiment de satiété ;
– stimule la digestion ;
– désintoxique le foie et la peau du fait de son taux en chlorophylle très élevé ;
– stimule la régénération cellulaire ;
– entretient et nourrit les articulations et les phanères (pour des cheveux, des dents, des ongles et des poils au top !) ;
– stimule les cellules souches adultes de moelle osseuse qui ont la capacité  de réparer tous les organes du corps en remplaçant les cellules malades ;
– renforce les défenses immunitaires (ouf, on va enfin pouvoir passer au travers des épidémies hivernales !) ;
– a une action fortifiante, revitalisante et reconstituante sur l’organisme ;
– a un effet anti-inflammatoire puissant du fait de sa forte concentration en phycocyanine ;
– élimine tous les métaux lourds et autres poisons chimiques.

Sous quelle forme la consommer ?

La klamath se trouve sous forme de poudre à saupoudrer sur les aliments. Légèrement piquante, elle se marie très bien aux laits végétaux ou aux jus de fruits. Mais son goût iodé peut en rebuter plus d’un, qui lui préféreront les gélules bien que ces dernières soient plus coûteuses.

À qui est-elle recommandée ?

Tout le monde peut consommer de la klamath afin de stimuler ses défenses immunitaires, booster ses performances intellectuelles, lutter contre un manque de concentration ou une baisse d’énergie. Elle est particulièrement recommandée aux personnes souffrant de fatigue chronique ou de stress et aux étudiants, sportifs, végétariens carencés, personnes âgées, femmes enceintes ou ménopausées.

 

À lire également sur le même sujet :
Ces super-algues qui vont envahir nos assiettes
L’algue, une alliée santé aux multiples bienfaits
5 recettes aux algues nori

Ajouter un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs requis sont indiqués *

Recevez chaque semaine des idées de recettes, des conseils pour une nutrition saine, équilibrée et savoureuse