Tout savoir sur le kéfir et apprendre à le faire soi-même !

Tout savoir sur le kéfir et apprendre à le faire soi-même !

Originaire du Caucase, le kéfir est une boisson ancestrale aux bienfaits multiples. Cette boisson s’invite chaque jour davantage sur nos tables et il est également possible de la préparer soi-même. À vos tabliers !

Le kéfir, la super boisson fermentée

Le kéfir est une boisson issue de la fermentation de grains de kéfir, eux-mêmes composés d’une multitude de micro-organismes vivants (bactéries, levures…). Véritable probiotique, il est bourré de micro-organismes vivants que vous retrouvez également dans… l’intestin !

Il en existe deux types :
– Le kéfir d’eau (ou de fruit), qui est une boisson pétillante s’apparentant à de la limonade avec un léger goût de levure,
– Le kéfir de lait, bien plus acide, qui se rapproche du yaourt à boire.

Pour briller à votre prochain Trivial Pursuit, sachez que le kéfir de fruit aurait été découvert en 1899 par Adolfo Lutz. Mais c’est le Docteur Élie Methnikoff (microbiologiste russe et prix Nobel de médecine) qui y a concentré ses recherches et l’a qualifié de probiotique. Car il a découvert ce qui fait aujourd’hui sa renommée : ce dernier empêche la putréfaction des aliments qui transitent par l’intestin permettant ainsi de maintenir notre microbiote intestinal en bonne santé. D’ailleurs, le personnel hospitalier russe en fait régulièrement boire aux personnes convalescentes.

Les 5 bienfaits du kéfir 

Le considérer comme un probiotique n’est pas anodin. Il regorge en effet de bienfaits :
1 – Aide au maintien du système immunitaire.
2 – Antibiotique naturel.  Il peut être efficace en cas de pneumonie, d’hypertension voire de cholestérol.
3 – Rétablissement de la flore intestinale en favorisant la digestion et en apaisant les ulcères d’estomac.
4 – Lutte contre les problèmes de peau, comme l’eczéma ou l’acné.
5 – Puissant antiseptique, le kéfir permet de guérir les blessures en application locale.

Faire son kéfir soi-même

Si vous souhaitez le confectionner vous-même, il est important de savoir que vos ustensiles ne doivent pas être en métal mais en bois ou en plastique. Vous aurez besoin :

– d’un bocal en verre doté d’un bouchon mécanique,
– d’une passoire ou d’un tamis,
– d’un entonnoir,
– de cuillères.

Faire son kéfir d’eau (ou de fruit)

Ingrédients :
– 1 litre d’eau minérale,
– 3 cuillères à soupe de sucre non raffiné,
– 1 figue séchée bio,
– 2 tranches de citron bio,
– 2 cuillères à soupe de grains de kéfir.

1 – Dans un bocal, mettre les grains de kéfir et l’ensemble des ingrédients en terminant par l’eau minérale.
2 – Fermez le bocal mais pas totalement, pour que l’air puisse passer et que votre bocal n’explose pas. Fermez le suffisamment pour éviter toute intrusion d’insectes.
3 – Laissez reposer à température ambiante en l’éloignant des rayons du soleil. Lorsque la figue remonte, en général au bout de 24 heures, votre boisson est prête. Mais il est également possible d’attendre jusqu’à 48 heures. En effet, peu fermenté, il sera sucré et peu pétillant. Plus vous patienterez, plus il sera alcoolisé et pétillera.
4 – Après le temps de repos, filtrez le tout avec la passoire puis mettez le liquide filtré en bouteille. Réservez-le au frais sans dépasser les 3 jours.

Vous pouvez jeter la figue et le citron mais conservez les grains et rincez-les. Vous pourrez refaire du kéfir d’eau en choisissant d’autres fruits. Si vous n’avez néanmoins pas l’intention de retenter l’expérience, conservez les grains au frais avec de l’eau et du sucre.

Faire son kéfir de lait

Vous aurez simplement besoin d’un litre de lait de vache ou de brebis bio ainsi que de 30 grammes de grains de kéfir.

1 – Rincez bien les grains puis plongez-les dans le lait.
2 – Recouvrez d’un tissu et laissez ensuite reposer à température ambiante, loin des rayons du soleil, pendant 24 heures.
3 – Filtrez la préparation et rincez les grains pour une prochaine utilisation.

Vous pouvez déguster.

Mais où trouver des grains de kéfir ?

L’adage veut que l’on se transmette les grains de main en main. Demandez, vous pourriez être étonné(e) : certains de vos proches en possèdent peut-être.
Sinon, rendez-vous en boutique bio ou alors faites un tour sur les réseaux sociaux : il existe de nombreux groupes à destination des fans de cette boisson.

N’oubliez pas de conserver les grains au frais avec du sucre pour éviter qu’ils ne se reproduisent.

À découvrir sur le même sujet :
6 aliments fermentés bons pour la santé
Préparer son kombucha maison
Préparer ses sodas maison avec le bicarbonate de soude

Ajouter un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs requis sont indiqués *

Recevez chaque semaine des idées de recettes, des conseils pour une nutrition saine, équilibrée et savoureuse