Avec Jimini’s, les insectes sont de sortie pour l’apéro !

Jimini's

Parce qu’ils en avaient ras la casquette des sempiternelles cacahuètes, Bastien et Clément ont eu l’idée (un peu folle) de révolutionner l’apéro. En 2012, ces deux amis de longue date créent Jimini’s, la première gamme d’insectes comestibles assaisonnés et prêts à manger !

Préparation culinaire
Criquets, vers, grillons, fourmis, guêpes, chenilles… Au total, il existerait plus de 1900 espèces d’insectes comestibles. Consommés depuis la nuit des temps dans une centaine de pays du monde et plus particulièrement en Amérique Latine, en Asie et en Afrique, ils se préparent de différentes manières. Les Thaïlandais les font frire avant de les cuisiner avec des herbes, alors qu’en Afrique, on préfère les faire simplement sécher au soleil. Tous les insectes Jimini’s sont élevés en Europe dans des fermes d’élevage spécialisées. Une fois déshydratés, ils sont cuisinés et assaisonnés en France près d’Evreux. Pour l’heure, la gamme contient cinq recettes : curry ; poivre et tomates séchées ; soja ; sésame et cumin ; ail et fines herbes. Décidément, il y en a vraiment pour tous les goûts !

Intérêt nutritionnel
Les insectes comestibles présentent de multiples vertus. En plus d’être naturellement riches en protéines, vitamines et minéraux, ils sont peu caloriques car incroyablement pauvres en lipides et en sucres. Les criquets, par exemple, contiennent plus de 40% de protéines !

criquets

Un apéro responsable
Les insectes comestibles sont considérés comme une alternative durable aux protéines animales car l’élevage des insectes a un impact environnemental largement inférieur à celui de l’élevage traditionnel. À titre d’exemple, 10 kg de nourriture permet de produire 9 kg d’insectes contre seulement 1 kg de bœuf ! En consommant davantage d’insectes, on pourrait réduire l’impact de la déforestation induite par les plantations de soja nécessaires à l’alimentation animale. De plus, les insectes représentent 80% de la biomasse terrestre, de quoi nourrir plusieurs fois la planète ! Les insectes émettent peu de gaz à effet de serre. En effet, élever des insectes comestibles produit jusqu’à 99% de CO2 en moins que l’élevage traditionnel. De plus, la croissance rapide des insectes (quelques semaines à quelques mois) permet des rendements de production impossibles à obtenir naturellement avec l’élevage traditionnel.

Envie de vous lancer ? Découvrez la liste des points de vente Jimini’s en cliquant ici !

Emeline Salomez

Emeline est en charge du contenu de Today. Fascinée par la gastronomie, elle met sa passion au coeur des contenus créés pour Today.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *