L’Hongyacha, un thé naturellement sans théine découvert en Chine

Thé Hongyacha

Des chercheurs chinois viennent de découvrir l’Hongyacha, une nouvelle variété de thé poussant en Chine et qui présenterait la particularité de ne pas contenir de théine. Mais ce n’est pas tout ! Ce nouveau thé aurait des propriétés particulièrement bénéfiques pour la santé. Découverte.

Après l’eau, le thé est la deuxième boisson la plus consommée dans le monde. En effet, 5,5 millions de tonnes de thé sont bues chaque année, d’après la FAO (Food and Agriculture Organization of the United Nations ou Organisation des Nations unies pour l’alimentation et l’agriculture). Et si le thé rencontre un tel succès, c’est surtout grâce à ses nombreux bienfaits sur la santé. Le thé noir est, par exemple, réputé pour diminuer le risque de maladies cardiovasculaires. Le thé vert, quant à lui, est associé à la prévention du cancer et à un moindre stockage de graisses. Mais le thé renferme de la théine (une tasse de thé en contient jusqu’à 70 mg), qui est en fait la même molécule excitante que la caféine présente dans le café et qui empêche de dormir. Lorsque cette molécule stimulante est consommée à trop forte dose, elle peut rendre nerveuses les personnes sensibles au stress ou ayant une disposition à l’anxiété. Mais ce n’est pas tout ! Elle peut aussi irriter, perturber le sommeil et causer des dommages gastro-intestinaux. C’est la raison pour laquelle il est conseillé de ne pas consommer plus de 600 mg de théine/caféine par jour. Les personnes les plus sensibles devraient même limiter leur consommation à 100 mg par jour.

À l’instar du café, les fabricants commercialisent du thé décaféiné. Le problème, c’est que les procédés chimiques utilisés pour la décaféination du thé (solvants chimiques ou CO2 supercritique) sont extrêmement coûteux, détériorent sa qualité et son goût et détruisent au passage une bonne partie de ses polyphénols.

Heureusement, des chercheurs chinois viennent de faire une découverte qui devrait intéresser les industriels. Le Dr Liang Chen et ses collègues de l’Académie chinoise des sciences agricoles (CAAS) ont découvert une rare espèce de thé dans la province du Fujian, située sur la côte de la mer de Chine méridionale. Cultivé uniquement dans une zone de montagne restreinte entre 700 et 1000 mètres d’altitude, ce théier sauvage baptisé Hongyacha (HYC) présente une mutation dans le gène codant la synthétisation de la caféine et est donc naturellement dépourvu de théine. Il peut donc être dégusté tout au long de la journée, en journée comme en soirée et n’empêche pas de dormir. Mais ce n’est pas là sont seul atout. Il contiendrait également de la théobromine, de la gallocatéchine et de la gallocatéchine gallate : trois flavonoïdes absents des variétés classiques cultivées et aux propriétés particulièrement bénéfiques pour la santé. Ce thé rare réduirait la chaleur interne, soignerait les rhumes, apaiserait les douleurs d’estomac et aurait également des effets antidéprime. Grâce à ses vertus santé, cette boisson sans caféine devrait rapidement s’imposer comme succès commercial. Affaire à suivre !

6 bonnes raisons de boire du rooïbos !

Contenu relu et validé par une diététicienne WeCook.

Ajouter un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs requis sont indiqués *

Recevez chaque semaine des idées de recettes, des conseils pour une nutrition saine, équilibrée et savoureuse