Peut-on dépasser les dates de péremption ?


Alors que chaque Français jette en moyenne 20 kilos d’aliments non consommés par an, peut-on dépasser les dates de péremption indiquées sur les denrées alimentaires ?
Pour répondre à cette question, il est important de distinguer :
– la DLUO (date limite d’utilisation optimale) qui se traduit par « À consommer de préférence avant le… » signifie qu’après la date limite, le produit peut perdre tout ou partie de ses qualités spécifiques, sans pour autant constituer un danger pour celui qui le consommerait.
– la DLC (date limite de consommation) qui se traduit par « À consommer jusqu’au… » s’applique aux aliments susceptibles de présenter un danger immédiat pour la santé humaine. Au-delà de cette DLC, définie à partir d’études microbiologiques sur le vieillissement des produits, le danger pour le consommateur est réel et peut provoquer une intoxication alimentaire, listériose et autre salmonellose. C’est la raison pour laquelle il est vivement conseillé de ne pas la dépasser.
Toutefois, sachez qu’une marge de manœuvre de 24 à 48 heures après la date limite de consommation est généralement observée par les industriels avant que le produit ne devienne impropre à la consommation. Ce n’est donc pas la peine de vous affoler si vous dépassez la DLC d’un ou deux jours !
 
À lire également sur le même sujet :
DLC et DLUO : quelles différences ?
Le chocolat se périme t’il ?
Comment savoir si le lait est périmé ?
Comment reconnaître des épices périmées ?

Ajouter un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs requis sont indiqués *

Recevez chaque semaine des idées de recettes, des conseils pour une nutrition saine, équilibrée et savoureuse