Battle : lait de vache ou lait de chèvre ?

Entre le lait de vache et le lait de chèvre votre cœur balance ? Plus pour longtemps ! Ces deux laits possèdent leurs atouts santé, mais aussi quelques inconvénients. On fait le match !

*À noter que pour cette battle, nous comparerons le lait de vache entier UHT au lait de chèvre entier UHT.

Le lait de vache

Pour :

  • Le lait de vache contient plus de vitamine B9 que le lait de chèvre. Également baptisée acide folique, cette vitamine est précieuse pour l’organisme car elle joue un rôle primordial dans la formation des globules rouges.
  • Le lait de vache contient également beaucoup plus de vitamine B12 que le lait de chèvre (0,24 µg/100g contre seulement 0,07µg/100g). Aussi connue sous le nom de cobalamine, la vitamine B12 est indispensable au renouvellement cellulaire et exerce un effet anti-anémique.

Contre :

  • Le lait de vache est destiné aux petits veaux, qui gagnent une centaine de kilos en quelques mois et n’est donc pas – par définition – le breuvage le plus adapté à l’homme.

Le lait de chèvre

Pour :

  • Le lait de chèvre est moins calorique que le lait de vache (56,1 kcal/100g contre 65,1 kcal/100g).
  • Le lait de chèvre contient moins de lipides que le lait de vache (2,83 g/100g contre 3,63 g/100g).
  • On trouve davantage d’acides gras saturés à chaîne courte comme l’acide caprique dans le lait de chèvre (0,2 g/100g contre 0,093 pour le lait de vache). Ces derniers sont plus petits et plus digestes. Ils sont mieux dégradés et plus rapidement digérés par les enzymes lipolytiques. Cela leur confère une meilleure digestibilité et une moindre incidence sur le taux de lipides sanguins en cas de maladie métabolique. Si vous souffrez d’hypercholestérolémie, de diabète de type 2 ou de maladies cardiovasculaires, préférez donc le lait de chèvre. Si toutefois vous préférez le goût du lait de vache, optez pour sa version demi-écrémée, à l’apport de graisses très modéré.
  • Le lait de chèvre contient légèrement plus de protéines que le lait de vache (3,39 g/100g contre 3,32 g/100g).
  • Le lait de chèvre contient légèrement moins de glucides que le lait de vache (4,35 g/100g contre 4,86 g/100g).
  • Le lait de chèvre contient plus de calcium que le lait de vache (134 mg/100g contre 120 mg/100g). Pour rappel, le calcium intervient dans la minéralisation des os et des dents et aide à entretenir le capital osseux pendant l’enfance, l’adolescence et l’âge adulte. Le calcium intervient également au niveau de la coagulation sanguine et du bon fonctionnement musculaire.
  • Le lait de chèvre apporte plus de magnésium (14 mg/100g contre 9,8 mg/100g). Pour rappel, le magnésium assure la santé des os et des dents, favorise la relaxation musculaire et est réputé pour réguler l’humeur en combattant le stress et l’anxiété.
  • Le lait de chèvre apporte plus de phosphore (111 mg/100g contre 97 mg/100g). De son côté, le phosphore participe à la structure de l’os et à sa rigidité en parallèle avec le calcium, joue un rôle dans la production d’énergie (ATP) et agit dans le phénomène de régénérescence des tissus.
  • Le lait de chèvre apporte plus de potassium (204 mg/100g contre 160 mg/100g). Le potassium intervient notamment dans la transmission des impulsions nerveuses, permet la contraction musculaire en particulier celle du cœur, assure le bon fonctionnement de la fonction rénale et maintient avec le sodium l’équilibre acido-basique du corps.
  • Le lait de chèvre contient davantage de vitamine A que le lait de vache (35,2 µg/100g contre 31,4 µg/100g). Pour rappel, la vitamine A favorise la croissance, améliore la vision et est essentielle à l’intégrité des muqueuses ainsi qu’au développement des os, de la peau et des cheveux.
  • Le lait de chèvre contient plus de vitamine C que le lait de vache (1,3 mg/100g contre <0,5 mg/100g). Rappelons que la vitamine C intervient dans la synthèse du collagène et des globules rouges, participe à la formation des tissus conjonctifs, favorise l’absorption du fer et stimule les défenses de l’organisme contre les infections.

Contre :

  • Le lait de chèvre a la réputation d’avoir un goût plus marqué que celui du lait de vache et peut – de ce fait – en rebuter plus d’un. Mais, tout est question d’habitude !

Verdict

À la question « Tous les laits d’origine animale se valent-ils ? », la réponse est clairement non ! Comme nous venons de le voir plus haut, le lait de chèvre est bien meilleur en termes de composition et se rapproche davantage des qualités nutritionnelles du lait maternel. Pour le goût, c’est le choix de chacun qui compte, ainsi que l’habitude.

Toutefois, il serait bien dommage d’en privilégier un plus qu’un autre en pensant qu’il est meilleur pour la santé. L’idéal est de diversifier les sources de lait, de fromages et de desserts lactés pour bénéficier de leurs qualités nutritionnelles complémentaires !

WeCook We Care, c’est quoi ?

WeCook We Care est la première thérapie digitale en nutrition destinée aux personnes qui souhaitent se débarrasser une bonne fois pour toutes de leurs kilos en trop, aux sportifs, aux fumeurs qui veulent en finir avec la cigarette, aux femmes enceintes, aux femmes ménopausées, aux diabétiques, aux malades cœliaques, aux personnes atteintes du syndrome de l’intestin irritable ou encore aux personnes qui souffrent d’hypercholestérolémie. Avec WeCook We Care, vous bénéficiez de menus hebdomadaires sur-mesure, d’un accès à nos 3 000 recettes simples, rapides, saines et de saison et d’un accompagnement nutritionnel ultra-personnalisé avec l’une de nos diététicheffes pour atteindre vos objectifs progressivement. Quelle que soit votre pathologie, WeCook We Care est là pour vous, à partir de 5€90 par mois. Commencez maintenant !

Je profite de la formule MY COACHING PLUS
à -25% le premier mois
avec le coupon MCP_TODAY !

Contenu relu et validé par une diététicienne WeCook.

Ajouter un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs requis sont indiqués *

Recevez chaque semaine des idées de recettes, des conseils pour une nutrition saine, équilibrée et savoureuse