7 m***** que vous avalez tous les jours sans le savoir !

Intestin

Pour donner plus de goût et de texture à leurs préparations, les industriels n’hésitent pas à rajouter du sucre, du sel et des additifs en tout genre. Omniprésents dans notre alimentation, ces m***** – pour ne pas dire « poisons » – avancent masquées et s’incrustent partout, dans nos placards comme dans nos assiettes ! Voici la liste de celles à éviter.

1. Le sucre

Le sucre se cache partout ! D’ailleurs, nous en avalons des quantités colossales dès le petit déjeuner. Entre les tartines à la confiture et les céréales essentiellement composées de sucres simples, le petit déjeuner à la française fait monter la glycémie en flèche et favorise le diabète ainsi que le stockage des graisses avec tous les risques que cela engendre. Pour abaisser la charge glycémique du premier repas de la journée, une astuce toute simple consiste à remplacer la confiture de vos tartines par une tranche de jambon ou un œuf et de troquer votre jus de fruits par un fruit entier. Si elles ne sont pas à bannir complètement de votre alimentation, les céréales sont toutefois à consommer avec modération. À condition de les accompagner d’un produit laitier (lait demi-écrémé, fromage blanc 0%) et/ou d’un fruit. À noter que même les céréales minceur sont bourrées de sucre. En effet, une portion de 50 g équivaut quasiment à 8 morceaux de sucre ! Pas aussi light que les industriels nous le font croire… Alors, qu’attendez-vous pour limiter votre consommation de sucre ?

2. L’aspartame

Les édulcorants artificiels sont partout ! À tel point que nous les consommons tous les jours et parfois même à tous les repas sans nous en rendre compte. L’aspartame, par exemple, présente l’avantage d’apporter un goût sucré aux aliments sans leur ajouter de calories. Mais à en juger de récentes études, ce produit de synthèse serait un mauvais sucre de remplacement. En effet, l’aspartame habitue le cerveau au goût sucré et engendre le besoin d’en consommer souvent. De plus, de récents travaux scientifiques semblent établir un lien évident entre consommation d’aspartame et prise de poids. Mais comment expliquer un tel phénomène ? Lorsque l’aspartame se dissout dans l’estomac, il produit de la phénylalanine, un métabolite qui inhibe l’action d’une enzyme intestinale capable de prévenir obésité, diabète et syndrome métabolique. Ces observations concernant l’inhibition de la phosphatase alcaline intestinale par l’aspartame prouve une fois de plus que son usage est contre-productif en vue d’un régime minceur et que sa consommation pourrait donc être une cause de diabète, de surpoids ou d’obésité. Gardez la main légère sur ces comprimés édulcorés. Cela commence par exemple en limitant votre consommation de boissons light !

3. Le sel

Les industriels rajoutent du sel partout pour rehausser le goût de leurs préparations. Les plats cuisinés, par exemple, en contiennent une quantité non négligeable. Le problème, c’est qu’une consommation excessive de sel augmente la sensation de faim et augmente les risques d’hypertension artérielle et de maladies cardiovasculaires. Alors fuyez les plats préparés et mettez la main à la pâte ! Cuisiner maison permet en effet de contrôler vos apports en sel. Enfin, misez sur les épices qui parfument agréablement vos plats sans être nocives pour la santé.

4. Les mauvaises graisses

Si certaines graisses sont essentielles à notre régime alimentaire, d’autres sont plutôt néfastes ! C’est le cas par exemple des mauvaises graisses contenues dans certaines viandes (rôti de porc, entrecôte de bœuf, gigot d’agneau…), certains fromages (gruyère, comté, parmesan, roquefort…), le beurre, les crèmes fraîches ou encore les pâtisseries. Une surconsommation de ces mauvaises graisses augmente le risque de surpoids, d’obésité, de maladies cardiaques, de cholestérol et de problèmes de foie. Privilégiez les viandes maigres (cheval, bifteck, filet de porc, escalope de veau, cuisse de dinde…), les poissons (bar, cabillaud, daurade) et utilisez de l’huile de colza ou de pépins de raisin plutôt que du beurre.

5. Les pesticides

Pour être en bonne santé, il est recommandé de manger 5 fruits et légumes par jour. Seulement, lorsque nous consommons certains de ces aliments, nous ingérons de nombreuses substances toxiques. L’idéal est donc de manger bio mais cela a un coût et n’est donc pas forcément envisageable pour tout le monde. À noter que certains fruits et légumes contiennent plus de pesticides que d’autres. C’est notamment le cas des pommes, des raisins, des pêches et des fraises. Côté légumes, les champions des pesticides sont les courgettes, les concombres, les pommes de terre, les épinards, les poivrons, les tomates cerises et le céleri. Si vous ne pouvez pas vous offrir le luxe de manger bio, sachez qu’il est indispensable d’éplucher vos fruits et légumes et de bien les laver. Et ce même si l’on perd une partie des vitamines ! À noter que le bicarbonate de soude s’avère également très efficace pour combattre les pesticides des fruits et légumes. Découvrez comment procéder en cliquant ci-dessous !

Bicarbonate de soude : l’astuce décapante pour enlever un maximum de pesticides

6. Le E171

Le E171 serait un cancérigène possible pour l’homme quand il est inhalé. Pour éviter d’en absorber à votre insu, prenez l’habitude de détailler attentivement la liste des ingrédients lorsque vous faites vos courses. De manière générale, plus la liste est longue, plus ils sont bourrés d’additifs alimentaires. Fuyez par exemple les bonbons industriels dans lesquels le E171 se cache sous forme de nanoparticules. Cet additif est utilisé pour blanchir et intensifier la brillance des bonbons.

7. Le bisphénol A

Le bisphénol A qui se cache dans certains emballages en plastique et boîtes de conserves perturbe la fonction endocrine et peut provoquer des cancers du sein et de la prostate. Pour réduire votre exposition à ce composé nocif, privilégiez les contenants en verre ou en acier inoxydable. Si toutefois vous avez besoin de contenants en plastique, optez pour ceux qui comportent la mention « sans BPA ». Dans tous les cas, évitez de chauffer le plastique au micro-ondes, de le laver au lave-vaisselle et de le congeler.

 

 

Vous souhaitez vous prémunir du diabète ? Découvrez notre régime Prévention Diabète pour adopter de bonnes habitudes alimentaires dès à présent ou testez notre régime Diabète de type 2 pour améliorer votre maîtrise de la glycémie, votre pression artérielle et limiter les risques de complication associés.

Ajouter un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs requis sont indiqués *

Recevez chaque semaine des idées de recettes, des conseils pour une nutrition saine, équilibrée et savoureuse