Nutrition

Vitamine D : 3 conseils pour éviter les carences

 

4 français sur 5 présentent une insuffisance en vitamine D.
Et pourtant, c’est un nutriment essentiel pour la santé des os, des dents, ainsi que pour la santé mentale puisqu’elle aide à lutter contre la fatigue et la dépression. Alors comment être sûre de ne pas en manquer ? Tout simplement en suivant ces 3 conseils.

Pourquoi la vitamine D est-elle essentielle ?
La peau synthétise la vitamine D à partir des ultra-violets du soleil. Elle intervient ensuite dans le processus d’absorption du calcium et du phosphore. Si le risque de carences est infime en été, où l’on est régulièrement exposé aux rayons UVB, il est en revanche beaucoup plus courant en hiver lorsque les jours raccourcissent et que l’ensoleillement est plus faible. Un risque à ne pas négliger lorsqu’on sait qu’un apport insuffisant de vitamine D augmente les risque de fracture, d’ostéoporose, de dépression et de rachitisme.

Nos 4 conseils pratiques pour éviter les carences en vitamine D :

1 – S’exposer régulièrement au soleil

soleil vitamine D

80 à 90% de la vitamine D que l’on absorbe provient des rayons du soleil, d’où l’importance de s’exposer quotidiennement, en moyenne 10 à 15 minutes par jour sont conseillées. Le temps d’une courte promenade à la pause déjeuner, aller au travail à pied ou à vélo, ou encore prendre un café en terrasse si le temps le permet. Notez que les besoins en vitamine D varient selon la pigmentation de la peau : les peaux claires auront moins besoin de s’exposer que les peaux mates pour assimiler une même dose.

2 – Consommer les bons aliments

produits laitiers
La vitamine D est un dérivé du cholestérol, on peut donc aussi la trouver dans l’alimentation. Voici le top des aliments qui en contiennent le plus :
– l’huile de foie de morue
– les poissons gras (hareng, maquereau, saumon, sardine, thon)
– le jaune d’oeuf
– les produits laitiers
– le foie
Il est conseillé aux végétaliens, qui ne consomment aucun des ces aliments, de faire particulièrement attention aux carences de vitamine D pendant la période hivernale. Ils pourront en trouver de plus petites quantités dans certains champignons et dans les céréales.

3 – Dans les cas les plus extrêmes : les suppléments

médicaments pillules
Si vous habitez dans une région très peu ensoleillée, que vous êtes enceinte ou que vous suivez un régime strict sans produits animaux, il peut-être utile de faire le point avec votre médecin pour contrôler vos risques de carences, et éventuellement envisager de prendre des suppléments.

Vous avez aimé cet article ? Partagez-le !

Article précédentArticle suivant

4 Commentaires

  1. je prends dès le mois d’octobre de la vitamine d 3+huile à raison de 2 goutes par jour tout les matins ; depuis cela je ne suis plus en manque alors qu’avant j’étais tres en dessous du minimum, j’ai 77 ans et je me porte tres bien

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *