Manger mieux, Nouveautés, Nutrition

Végétarien à 80%, omnivore le reste du temps ! Et si on devenait flexitarien ?


Flexi quoi ? Flexitarisme !
Sans devenir complètement végétariennes, de nombreuses personnes limitent leur consommation de viande au profit de protéines végétales. Cette pratique alimentaire, qui séduit de plus en plus, porte le nom de flexitarisme ou encore de semi-végétarisme. Né aux États-Unis après 2010, ce régime consiste à être flexible dans la pratique végétarienne. En d’autres termes, les flexitariens sont végétariens chez eux mais mangent parfois de la viande et du poisson lors d’occasions particulières comme un repas en famille, un déjeuner chez des amis ou encore un dîner au restaurant. (C’est génial, non ?)

Un peu de souplesse !
La plupart des semi-végétariens font le choix d’être flexible dans leur pratique végétarienne et de s’autoriser des contraintes alimentaires plus souples pour des raisons pratiques, pour des questions de santé, pour éviter l’exclusion sociale et maintenir des liens sociaux avec les personnes omnivores mais aussi et surtout pour se faire plaisir. En effet, l’idée n’est pas de supprimer la viande à tous les repas. Il s’agit juste de prendre conscience qu’on lui a donné trop de place et que ces excès ont des conséquences autant sur la planète que sur notre santé. Oui, vous avez bien compris, vous pourrez vous autoriser une bonne côte de boeuf de temps en temps ! (Mais seulement de temps en temps, hein !).

Une alimentation végétalisée
Au quotidien, les flexitariens diminuent leur consommation de viande au profit de protéines végétales en faisant la part belle aux légumes, aux fruits secs, mais aussi aux céréales et aux légumineuses (lentilles, pois chiches, fèves, haricots). L’idéal est d’ailleurs d’associer ces deux dernières durant un même repas afin d’équilibrer les apports en acides aminés essentiels. Aucune carence à l’horizon n’est donc à signaler ! (C’est bon, vous êtes rassuré ?)

Alors franchement, qu’attendez-vous pour devenir végétarien à temps partiel avec le régime flexitarien ?

 

À lire également sur le même sujet : 
Les 5 avantages du régime flexitarien
Les protéines végétales pour manger moins de viande !
Steak sans viande : 10 recettes pour s’y mettre !

 

Article précédentArticle suivant
Emeline est en charge du contenu de WeCook. Elle travaille à la fois sur la base de recettes et sur les articles présents sur Today WeCook. Fascinée par la gastronomie, elle met sa passion au coeur des contenus créés pour WeCook.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *