Manger mieux, Nutrition

Le régime sans gluten, pour qui ?

sans gluten

Le régime sans gluten est un vrai phénomène outre-atlantique. Il est notamment suivi par des sportifs de haut niveau comme Novak Djokovitch ou des stars hollywoodiennes, pour des raisons de santé ou par effet de mode. Les produits formulés sans gluten rencontrent eux aussi de plus en plus de succès et se sont fait leur place dans les rayons des grandes surfaces. Ce régime est, rappelons-le, le seul traitement contre la maladie coeliaque (allergie au gluten). Si cette maladie concerne une petite partie de la population, nombreux sont ceux qui se déclarent intolérants et qui décident d’enlever les ingrédients à base de blé de leur alimentation. Alors faut-il se mettre au régime sans gluten ? Les effets prétendus miraculeux sont-ils réels ? Ce sont les questions auxquelles nous répondons dans cet article de notre série sur les alimentations particulières.

Les principes du régime sans gluten
Constipation, diarrhées, ballonnements, crampes intestinales, nausées, mais aussi douleurs articulaires, déprime et démangeaisons, tous ces symptômes pourraient témoigner d’une intolérance au gluten. Difficile donc de poser un diagnostic.
Le principe de ce régime est d’éliminer tous les aliments susceptibles de contenir du gluten, la protéine que l’on trouve dans certaines céréales dont le seigle, l’avoine, le blé, l’orge, le camut, l’épeautre et le triticale (un hybride entre le blé et le seigle). Parmi les produits interdits, on trouve donc le pain bien sûr, mais aussi de très nombreux plats préparés et produits de consommation courante. Le gluten est un agent de texture formidable pour donner élasticité et gonflant aux préparation, il est donc utilisé dans beaucoup de produits. Au revoir pizza, pâtisseries, biscuits, sauce béchamel, pâtes et sandwiches… Le gluten est aussi présent là où on ne l’attend pas, dans certains arômes comme le malt, la sauce soja, et la bière. Pour trouver la liste complète des aliments qui contiennent du gluten, mieux vaut se référer aux sites spécialisés sur le sujet.
Certaines autres céréales comme l’avoine ne contiennent naturellement pas de gluten mais sont souvent contaminées au cours de leur traitement, en étant en contact avec du blé par exemple.
Les personnes atteintes de la maladie coeliaque doivent suivre ce régime de manière stricte, dans un cadre médical. Pour les intolérants, dont il est sujet dans cet article, il est conseillé d’éliminer le gluten pendant une période d’un mois ou deux, à la suite de laquelle ils pourront le réintroduire progressivement pour en juger des effets. Ils peuvent le remplacer par des produits certifiés sans gluten et privilégier le riz, le quinoa, le millet, l’amarante et le maïs (en farine ou grains entiers).

Les aliments autorisés dans le régime sans gluten :
infographie sans glutensource : Sciences et Avenir

Les bénéfices du régime sans gluten
Si ce régime a autant de suiveurs, c’est pour ses effets positifs ressentis à court terme : disparition des symptômes comme les troubles digestifs ou les douleurs articulaires, regain d’énergie, perte de poids, bénéfices sur l’humeur et le teint, on lui attribue de nombreux bienfaits.
Au niveau scientifique, le régime sans gluten possède de réels atouts pour la santé seulement pour les intolérants.
Les personnes tolérantes au gluten qui choisissent de l’éliminer de leur alimentation éprouvent souvent un meilleur confort digestif. De là à en faire un régime miracle… L’argument de la perte de poids spectaculaire sous ce type de régime provient simplement du fait que l’on élimine ou réduit les féculents de notre assiette quotidienne, en particulier le pain qui a tendance à induire des ballonnements.

Les inconvénients
Le régime sans gluten est difficile à suivre, en raison de la grande quantité de produits industriels dans laquelle il est présent. Même chose au restaurant, difficile d’échapper au gluten caché dans les plats, les sauces ou panures. Plus de soirée pizza entre amis ou de pause dej sandwich avec les collègues. Ce n’est pas la mer à boire, mais pour certains, ça peut provoquer un petit éloignement social pas toujours bien vécu.
A la maison, ce régime peut coûter cher à ceux qui n’adaptent pas leur façon de manger et achètent les mêmes produits en version « sans gluten ». De plus, ces produits vendus beaucoup plus chers que les autres ne sont pas forcément sains. Fabriqués à base de fécules pauvres au niveau nutritionnel, agents de texture, sucre ajouté, il vaut mieux préparer son pain ou ses biscuits à la maison en utilisant un mélange de farine comme la châtaigne, le riz ou le sarrasin.
Il n’y a pas de gros risques de carences lorsqu’on suit ce régime en conjonction d’une alimentation équilibrée, mais il vaut mieux surveiller son apport en fibres en n’oubliant pas d’ajouter d’autres céréales et légumineuses à ses plats (riz, haricots, lentilles…).

Bien qu’ayant des effets positifs sur le confort digestif, le régime sans gluten n’est pas la panacée pour tout le monde et reste utile surtout pour les intolérants « réels » et les allergiques.

Que pensez-vous du régime sans gluten ? Peut-être êtes-vous vous-même coeliaque, ou avez décidé de retirer le gluten de votre alimentation pour d’autres raisons ? Faites-nous part de votre expérience dans les commentaires.

Rendez-vous sur le blog pour découvrir la suite de nos articles sur les alimentations particulières.

 

Menu sans gluten

Article précédentArticle suivant

2 Commentaires

  1. Bonjour,
    On constate effectivement un boom du sans gluten depuis deux ans. Les grandes enseignes de distribution proposent désormais presque toutes leur MDD. D’autres ouvrent leur boutique dédiée. Les métiers de bouche commencent à investir eux aussi. Le web foisonnent de blog de recettes sans gluten.
    Les services marketing des annonceurs ont bien compris qu’il y avait là un vrai potentiel de création de besoin et donc de business.
    Il existe tout de même un soucis illustrant bien le phénomène de mode vs réponse à la maladie de coeliaque et aux malades qui en ont besoin. On propose du sans gluten mais répondant à quelle législation ?
    Sans gluten et sans traces de gluten signifie bannir la farine de blé dans les cuisines, les usines et les laboratoires car comme vous le dites justement elle est extrêmement volatiles et contaminent donc les autres aliments par déplacement dans l’air.
    Comment travaillent les prestataires ? A qui les malades peuvent-ils se fier ?

    Savez-vous s’il existe des études sur le profil des consommateurs dans l’hexagone et sur les perspectives de notre marché ?
    Bonne journée

  2. Bonjour
    Quelques allégations sont fausses, quand on fait un régime sans gluten on ne maigrit pas forcément, car pour les vrais intolérants le fait d »éliminer le gluten leur permet de ne plus être malade et donc de reprendre du poids.
    C’est bien que les industriels produise du sans gluten cela permet aux vrais malades d’avoir un choix plus importants.
    Mais pour les intolérants c’est très dur de ne plus pouvoir déguster une bonne baguette croustillante ou une patisserie.
    Quand à ceux qui suivent une mode, je leur souhaite de ne jamais être réellement intolérant car c’est un régime très dur et très frustrant à suivre et cela jysqu’à la fin de la vie.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *