Actualités, Manger mieux, Nouveautés, Nutrition

Faut-il se mettre au régime dissocié ?

burger_salade

Mis au point dans les années 30 par le Dr Hay, remanié par le Dr Shelton dans les années 50 et revisité par Michel Montignac dans les années 80, le régime dissocié a pour principe de manger de tout à volonté à condition d’éviter de consommer ensemble certains groupes d’aliments. Le régime dissocié n’a pas pour objectif la perte de poids mais le gain d’énergie, en économisant l’organisme au niveau de la digestion.

Faut-il éviter certaines combinaisons alimentaires ?
Le fait de consommer tous les aliments en même temps peut rendre leur digestion plus difficile. En effet, les féculents, les protéines, les légumes et les fruits ne sont pas digérés de la même manière. Leur durée de digestion, leur degré d’acidité et leur localisation varient d’un groupe à l’autre. Les protéines par exemple, sont digérées au niveau de l’estomac avec de l’acide chlorhydrique tandis que les féculents et l’amidon le sont dans l’intestin grêle avec des enzymes alcalins. Quant aux fruits, ils doivent être consommés seuls et toujours à distance des repas (au moins 30 minutes avant ou 2 à 3 heures après) car, associé à d’autres aliments, le fructose risque de fermenter dans l’intestin. En dissociant les aliments, on facilite la digestion du bol alimentaire et on raccourcit sa durée. À contrario, il existe une complémentarité naturelle entre certains nutriments qui ont besoin d’être associés à d’autres pour être bien absorbés et potentialisés. Et cette synergie se joue sur le bol alimentaire d’un repas et non sur 24 heures !

Les risques du régime dissocié
Le régime dissocié peut entraîner des carences car, en plus d’apporter trop de certains macronutriments et micronutriments à des moments de la journée ou, au contraire, pas assez à d’autres, il accélère la digestion et, à terme, l’intestin risque de ne plus avoir le temps d’assimiler correctement les nutriments. De plus, un tel type d’alimentation désynchronisée peut avoir des répercussions sur tous les systèmes de l’organisme à savoir les différents mécanismes hormonaux, enzymatiques, acido-basiques et glycémiques. Attention donc aux risques de déséquilibres, d’instabilité glycémique et à long terme de pathologies métaboliques ou encore d’hypercholestérolémie.

Le régime dissocié, uniquement en cure !
Le régime dissocié est donc par nature un régime anti-équilibre. Il ne peut être une bonne solution à long terme et doit être uniquement réalisé en cure, sur une période courte de trois semaines à un mois maximum, afin de retrouver de l’énergie.

À lire également sur le même sujet :
Remettez les pendules à l’heure avec la chrononutrition !
Manger à heures fixes pour ne pas grossir ?

Article précédentArticle suivant
Emeline est en charge du contenu de WeCook. Elle travaille à la fois sur la base de recettes et sur les articles présents sur Today WeCook. Fascinée par la gastronomie, elle met sa passion au coeur des contenus créés pour WeCook.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *