Manger mieux, Nouveautés, Nutrition

Les protéines végétales pour manger moins de viande !

De plus en plus soucieux de la qualité des aliments qu’ils mangent, les Français sont sensibles aux bienfaits des protéines végétales qui bénéficient d’une très bonne image et qu’ils considèrent comme des produits indispensables à leur alimentation, bons pour la santé et éco-respectueux.

Les sources végétales de plus en plus reconnues comme sources de protéines
D’après une enquête conduite par l’institut d’études CSA Research, 70 % des Français ont déclaré connaître les protéines végétales. Lorsqu’on les interroge sur les aliments qui contiennent le plus de protéines, ils sont 31 % à citer les légumineuses parmi les trois sources les plus riches.

Les protéines végétales bénéficient d’une très bonne image
94 % des Français pensent que les protéines végétales sont bonnes pour la santé, 83 % sont convaincus qu’elles sont respectueuses de l’environnement, 80 % les jugent de qualité équivalente ou meilleure que la viande et enfin 73 % trouvent qu’elles sont aussi bonnes que les protéines animales d’un point de vue gustatif.

Des perspectives de consommation en hausse
27 % des Français achètent volontairement des protéines végétales et 26 % ont l’intention d’en consommer plus régulièrement. Les principales raisons évoquées sont la santé (66 %), les notions environnementales (48 %), sans oublier bien sûr le prix (37 %).

Les protéiques végétales, une alternative aux protéines animales
39 % des Français souhaitent réduire leur consommation de viande et voient dans les protéines végétales une véritable alternative pour l’alimentation de demain. Heureusement, la nature est bien faite puisqu’elle nous fournit des protéines végétales qui permettent de compenser les protéines animales. Parmi les aliments les plus riches en protéines végétales, gardez en mémoire la spiruline (65 g pour 100 g), le soja (36 g pour 100 g), les graines de chanvre (26 g pour 100 g), les graines de courge, le beurre d’arachide et les haricots Azuki (25 g pour 100 g), le fenugrec (23 g pour 100 g), le tempeh et la noix (20 g pour 100 g), les pois chiches (19 g pour 100 g), les graines de chia (17 g pour 100 g), l’épeautre (15 g pour 100 g), le quinoa (14 g pour 100 g), le sarrasin et enfin le son d’avoine (13 g pour 100 g).

Qu’attendez-vous pour mettre les protéines végétales au menu ?

 

À lire également sur le même sujet :
Nos viandes bientôt taxées ?
3 vérités inquiétantes derrière la viande industrielle
Comment reconnaître la viande tendre ?
Comment identifier la viande avariée ?

 

Article précédentArticle suivant
Emeline est en charge du contenu de WeCook. Elle travaille à la fois sur la base de recettes et sur les articles présents sur Today WeCook. Fascinée par la gastronomie, elle met sa passion au coeur des contenus créés pour WeCook.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *