Actualités

Ouverture d’un supermarché collaboratif à Paris

La Louve supermarché collaboratif

Un espace de vente de bons produits locaux et pas chers, c’est le nouveau projet qui mijote à Paris, dans le 18ème arrondissement. Le but de La Louve  : rendre les bonnes choses accessibles à tous en trouvant un bon équilibre des valeurs et en renouvelant le concept des coopératives de consommation.
Comment y arriver ? En réduisant la part de la main-d’oeuvre dans les marges, qui contient pas moins de 75%. Pour y arriver, la petite équipe venue d’outre-Atlantique prend comme exemple les coopératives alimentaires comme celle de Park Slope, à Brooklyn, qui repose sur un modèle de distribution alternatif coopératif où chaque membre doit travailler environ 3 heures toutes les 4 semaines. Les membres participent également activement à l’initiative et au choix des produits qui seront vendus.
En France, La Louve a déjà créé un groupement d’achat et une association, qui sont soutenus par des institutions locales comme la mairie du 18ème arrondissement et la Ville de Paris.
Les créateurs Brian Horihan et Tom Boothe, deux américains rencontrés à Paris et unis par leur passion pour la « bonne bouffe », comptent sur leur campagne de financement participatif  (sur la plateforme KissKissBankBank) pour finaliser leur projet.

Pour Tom, « ce ne sont pas des consommateurs qui viennent dans un supermarché collaboratif. Il n’y a pas de différence chez nous entre dirigeants et clients. »

« On trouvera à chaque fois le meilleur de ce qui existe pour répondre à cette demande et aux valeurs de tout le monde» explique l’équipe.

La Louve prévoit de proposer plusieurs gammes de produits (bios ou non) et de prix, qui seront choisis à travers des sondages et des questionnaires parmi la coopérative des consommateurs et définis selon leurs habitudes alimentaires. D’ici là, La Louve et sa meute grandissent et s’organisent pour pouvoir à terme ouvrir leur supermarché collaboratif en 2015.

En attendant, retrouvez la vidéo de la présentation du projet sur Youtube .

Êtes-vous séduit par l’idée ? Que pensez-vous de cette forme de distribution alternative ? Faites-nous part de votre avis dans les commentaires.
 

Article suivant

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *