Cuisiner, La cuisine du monde, Nouveautés

Nos astuces pour des sushis et des makis réussis

Sushis

Contrairement aux idées reçues, réaliser des sushis ou des makis ne relève pas forcément du casse-tête chinois. Découvrez nos astuces pour préparer ces bouchées nippones d’un simple coup de baguette !

Choisir le bon riz
L’idéal pour réaliser des sushis ou des makis est d’utiliser du riz à sushi japonais (kokuho rose). Difficile à trouver et parfois onéreux, ce dernier peut également être remplacé par du riz californien voire même par du riz italien pour risotto. Dans ce cas, préférez le carnaroli ou le vialone nano.

Préparation du riz
Lorsque vous préparez des sushis ou des makis, il est impératif de bien rincer votre riz avant la cuisson et ce jusqu’à ce que l’eau de rinçage soit parfaitement claire. Prenez ensuite un volume égal de riz et d’eau et mettez cette dernière à bouillir. Lorsque l’eau est à ébullition, ajoutez le riz et faites cuire à couvert à feu très doux. Quand l’eau est entièrement évaporée, assaisonnez le riz avec une vinaigrette en respectant les proportions suivantes : 10 cl de vinaigre de riz pour 50 g de sucre et 20 g de sel. Laissez le riz reposer une heure à l’air libre.

Mouillez-vous les mains !
Pour former les sushis ou des makis, mouillez-vous les mains de manière à ce que le riz ne colle pas. De la même manière, lorsque vous confectionner des makis, humidifiez systématiquement la lame de votre couteau pour faciliter leur découpe en tronçons.

Respectez la taille des sushis
Pour vous donner une idée, la quantité de riz pour un sushi doit être équivalente à un bouchon de vin. Quant à la tranche de poisson cru, elle doit avoir la taille d’un ticket de métro.

Le roulage
Vous n’avez pas de natte en bambou pour rouler vos makis ? Pas de panique, nous avons la solution ! Réalisez-en une à l’aide d’une feuille de carton épais. Pour des makis improvisés, cela suffit amplement !

L’algue
La feuille d’algue présente deux faces. Déposez toujours vos garnitures sur la face rugueuse de manière à ce que la face lisse et brillante soit à l’extérieur une fois le maki roulé. Surtout, humidifiez les feuilles d’algue au tout dernier moment autrement celles-ci vont gondoler, se coller entre elles et devenir complètement inutilisables.

Le poisson
S’il y a bien une règle d’or lorsque l’on prépare des sushis ou des makis c’est celle-ci : ne lésinez pas sur la qualité du poisson ! Évitez donc le poisson surgelé. Demandez à votre poissonnier du poisson très frais. Et si vous en avez marre du sempiternel saumon, n’hésitez pas à varier les plaisirs en optant pour du thon ou de la truite. De plus, comme il n’est pas toujours évident de découper le poisson cru, notre astuce consiste à le placer une vingtaine de minutes au congélateur. Plus solide, il se coupera bien plus facilement et en plus cette technique limite le développement de toxines.

Misez sur les bons accompagnements
Vos sushis et vos makis ne seront que meilleurs s’ils sont accompagnés de la traditionnelle sauce de soja japonaise, de wasabi en pâte et de gingembre mariné en lamelles. Côté boissons, les sushis et les makis se marient à merveille avec le saké, le champagne, la bière blonde ou même le thé vert japonais.

Et comme la cuisine japonaise ne se limite pas qu’aux sushis et autres makis, découvrez nos meilleures recettes nippones !

Article précédentArticle suivant
Emeline est en charge du contenu de WeCook. Elle travaille à la fois sur la base de recettes et sur les articles présents sur Today WeCook. Fascinée par la gastronomie, elle met sa passion au coeur des contenus créés pour WeCook.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *