Actualités, Nutrition

Les 4 régimes à éviter en 2014

Perdre du poids

Manger plus sainement ou perdre du poids fait partie de vos résolutions de ce début d’année 2014 ? Avant d’allez plus loin et de placer tous vos espoirs dans le dernier régime tendance, renseignez-vous sur les risques réels et les pièges à absolument éviter.
Cette semaine, TodayWecook fait le point sur les 4 régimes qui ont rencontré le plus de succès l’an passé, leur efficacité réelle ansi que leurs risques sur la santé.

1 – Le régime Dukan ou hyperprotéiné 
C’est le régime miracle de ces dernières années, et celui le plus suivi en France. Introduit par le Dr Pierre Dukan, c’est un régime hyperprotéiné qui promet un amaigrissement très rapide, mais non sans risques. Une étude de l’Anses souligne les carences et les déséquilibres à long terme engendrés par ce régime : l’excès de protéines entraine des risques rénaux importants, d’hypertension artérielle et de maladies cardio-vasculaires, tandis que les apports en fibres sont 10 fois plus faibles que ceux recommandés. Des carences en vitamines et en minéraux sont aussi inévitables et les apports en sel sont bien trop élevés. Des risques d’augmentation du cholestérol sont également à surveiller de près. De plus, même s’il peut sembler miraculeux à court terme, des études ont montré que 80% des personnes ayant participé à ce régime ont repris leur poids d’origine au bout de 4 années, comme souvent dans ce type de régimes restrictifs.
Une longue liste d’inconvénients donc, par rapport aux résultats promis à court terme. Sur le long terme, une alimentation pauvre en sucres et riche en protéines animales augmenterait nettement le risque de mortalité (par cancer ou maladie cardiovasculaire).

2 – Le régime 5:2
Le principe de ce régime, imaginé en Angleterre à la fin de l’année 2011 par l’oncologue Tony Howell et la nutritionniste Michelle Harvie, deux médecins spécialisés dans la prévention et le traitement du cancer du sein, consiste à manger normalement pendant cinq jours de la semaine, puis à jeûner les deux autres jours, ou au moins à diminuer très fortement son alimentation (moins de 500 calories par jour). Le surpoids étant un facteur de risque de certains cancers, en particulier celui du sein, ils ont voulu proposer à leurs patientes un régime amaigrissant efficace et relativement facile à suivre. Soit deux jours de détox par semaine. Les effets bénéfiques du jeûne sur la santé sont connus depuis longtemps. Mais jusque-là, aucune étude scientifique ne s’était encore intéressée à la perte de poids qu’il pouvait entraîner. « On sait depuis longtemps qu’il faut réduire les apports caloriques de 25 % pour que l’organisme commence à puiser dans ses réserves » explique Michelle Harvie. « Pendant cette étude, nous nous sommes rendus compte qu’il était aussi plus efficace de réduire de manière importante son alimentation deux jours par semaine, plutôt que de réduire tous les jours 25% de ses apports alimentaires ».
Mais le piège de ce régime est surtout psychologique. Mal compris, il peut pousser à se « lacher » les  jours « plaisirs » en mangeant tout ce dont on a envie en trop grosse quantité, effaçant les bénéfices des jours de jeûnes et donc l’intérêt de suivre un tel régime. De plus, les journées détox sont très déséquilibrées, trop riches en protéines et pauvres en glucides, ce qui peut provoquer une sensation de faiblesse et des migraines. N’ayant été mis au point que récemment, il n’y a pas vraiment de recul à long terme sur l’évolution pondérale des personnes qui l’ont suivi.

3 – Le régime Seignalet ou paléolithique
Ce régime ancestral inspiré du Dr Kousmine et mis au point par le Dr Jean Seignalet prône une alimentation diversifiée, la plus proche possible de celle de nos ancêtres les chasseurs-cueilleurs. Cette méthode se base sur l’importance de la qualité des produits et la suppression des aliments « modernes » considérés comme indigestes comme les produits transformés, la plupart des céréales (blé, épeautre, seigle, orge…), les produits laitiers et les cuissons à une température supérieure à 110°C. Ce régime préconise le cru et les cuissons très douces. Il revendique une efficacité sur les maladies chroniques et se proclame le régime santé par excellence, qui permet de prévenir et traiter la plupart des maladie. Mais il est fortement décommandé aux femmes enceintes, aux enfants et aux personnes âgée car souvent source de carences (notamment en vitamine B et D que l’on trouve naturellement dans les produits céréaliers et laitiers). De plus, la consommation d’oeufs, de viande et poisson cru augmente drastiquement les risques d’intoxications alimentaires. Notons également que ce type de régime n’apporte pas de réels bénéfices en matière de perte de poids, il est surtout suivi par ceux qui voudraient une alimentation plus saine exempte de produits transformés et manufacturés.

4 – Le régime sans gluten 
Comme son nom l’indique, le régime sans gluten consiste à supprimer le gluten de son alimentation : les farines, biscuits, pains, pâtes alimentaires etc. Très populaire aux Etats-Unis parmi les célébrités comme Gwyneth Paltrow pour faciliter la perte de poids, il doit cependant être soumis à un avis médical car c’est à la base le traitement de la maladie coeliaque (intolérance au gluten). Très restrictif, il est aussi assez coûteux si l’on veut « remplacer » les aliments que l’on a supprimés en achetant leurs équivalents sans gluten commercialisés au double de leur prix, voir plus. Ces produits spéciaux (biscuits, pains, pâtes de riz ou maïs…) sont généralement excessivement riches en sucres, glucose et fécules nocifs pour le corps et participant à la prise de poids, en plus de n’avoir aucun effet bénéfique réels sur la santé des personnes tolérantes au gluten. A fuir donc si vous n’êtes pas diagnostiqué comme tel.

Rappelons que tous ces régimes sont déconseillés aux adolescents, aux femmes enceintes ou qui allaitent, aux diabétiques, aux personnes souffrant de dépression, de troubles du comportement alimentaire ou de maladie rénale. Aucun changement d’alimentation brutal ne devrait être envisagé sans en avoir parlé au préalable à son médecin. Pour conclure, si vous désirez perdre du poids en ce début d’année, plutôt que de vous lancer à corps perdu dans un de ces régimes à la fois contraignants et risqués, nous ne pouvons que vous conseiller de ne pas céder à la tentation marketing. Concentrez plutôt vos efforts sur une alimentation équilibrée et variée, et une activité physique régulière.
Avez-vous testé l’un de ces régimes ? Quelles sont vos impressions ? N’hésitez pas à partager votre expérience dans les commentaires !

 

Article précédentArticle suivant

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *