Acheter, Les bons produits

Comment reconnaître la viande tendre ?

La tendresse d’une bonne viande… que demander de plus que cette sensation et ce goût délicieux… Le problème c’est qu’avant d’avoir ce bon morceau de boeuf en bouche, il faut déjà le trouver. Hors, comment reconnaître la viande tendre en bouche ? Découvrez nos astuces.

BoeufCru

 

1- Tendreté visible

Quelques signes peuvent vous aider à repérer une viande tendre. Pour de la viande de boeuf, vérifiez qu’elle soit bien rouge brillant, d’une couleur lumineuse. Elle ne doit pas être terne. La viande de porc doit être couleur soie et celle d’agneau d’un rose vif et brillant.

Pour les viandes contenant des morceaux de gras, regardez ceux-ci, ils doivent être bien blancs ou jaunes, et lumineux. Enfin, la viande ne doit pas être collante et donc être sèche, cela se voit assez vite.

En dernier aspect, mais plus difficile à vérifier, la viande doit être tendre au toucher.

2- Viande et viande : sachez reconnaitre les bons morceaux

Toute viande ne correspond pas à tout usage, entre les pièces à griller, rôtir ou mijoter, il ne s’agit pas des mêmes qualités et se tromper entre pièce de viande et usage à en faire risque de vous décevoir au moment de passer à table.

Les principaux morceaux à griller (ou à passer à la poêle) sont :

  • Boeuf et le veau : côtes, escalopes, pavés
  • Porc : côtes, filets, travers
  • Agneau : côtes
Les principaux morceaux à rôtir sont souvent dénommés rôtis et donc faciles à identifier pour les différentes viandes
Les principaux morceau à mijoter sont :
  • pour le boeuf et le veau : blanquette, sautés, paupiettes, paleron, queue, collier

Vianderouge

3- Cuisson et tendreté

Enfin, une fois que vous avez la bonne viande et le bon mode de cuisson, vous devez bien la cuire. Pour qu’une viande soit tendre après cuisson et supporte bien celle-ci, sortez là du frigo un peu avant. L’idée est de limiter le choc de température, celui-ci durcissant la viande. Et une viande tendre doit aussi reposer après la cuisson ! Idéalement laissez là reposer dans une assiette recouverte de papier aluminium pour une durée équivalente à celle de la cuisson. C’est à dire que pour un tournedos ayant cuit 10 minutes, laissez le reposer 10 minutes et ce jusqu’à 15 minutes pour une viande de plus longue cuisson.

Une dernière règle, pour les viandes à poêler, ne les laisser pas longtemps d’un côté avant de les retourner sur l’autre. Il faut les marquer respectivement au début de la cuisson, c’est à dire sur la poêle ou le grill à feu vif, placer la viande 30 secondes sur un côté puis retournez le. Pourquoi faire cela ? Tout simplement pour durcir la surface de votre viande et ainsi éviter que les sucs, garants de la tendreté et du gout ne s’échappent.

Vous voilà parés pour préparer les meilleures des viandes ! À vos poêles !

Article précédentArticle suivant
Matthieu s’occupe des relations extérieures de WeCook. Il est aussi le designer derrière WeCook. Matthieu est passionné par le quantified self, la littérature et le design. Formation : ingénieur Telecom SudParis, MSc e-commerce (Dublin City University).

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *