Manger mieux, Nouveautés, Nutrition

Vidéo – Au secours, je n’arrive pas à m’arrêter de grignoter !

« J’en reprends juste un dernier ! » C’est ce que vous vous dîtes à chaque fois devant ce paquet de bonbons, cette tablette de chocolat, ou encore cette boîte de biscuits… Pourtant, vous finissez toujours par vider le paquet de manière compulsive et ce jusqu’à la dernière miette ! Pourquoi tant de dérapages incontrôlés ?

La fatigue
Le grignotage est souvent une réponse physiologique à une petite faim ou à de la fatigue. Lorsque vous rentrez du travail par exemple, et que vous avez un peu faim ou que vous êtes fatigué, votre organisme va rechercher une source d’énergie rapidement disponible et vous fait tendre la main vers des bonbons, des chips ou des biscuits. Seulement voilà, essentiellement composés de glucides purs ou d’un mélange glucides-lipides, ces derniers doivent être mangés en grandes quantités avant de procurer une sensation de satiété. C’est donc le craquage assuré !

Le stress
Pour décompresser en période de stress, l’organisme cherche une manière de fabriquer des endorphines, hormones qui procurent une sensation de bien-être et d’euphorie. Source de plaisir, les aliments gras et sucrés sur lesquels vous avez tendance à jeter votre dévolu, vous font justement sécréter ces précieuses endorphines. C’est la raison pour laquelle, vous allez être tenté de replonger la main dans le paquet. Et là, c’est la perte de contrôle assurée !

La faim et les restrictions
Vous avez la fâcheuse tendance à sauter le petit déjeuner, à avaler votre sandwich sur le pouce à la pause déjeuner, à manger peu sous prétexte que vous êtes au régime ou encore à vous interdire certains aliments pour éviter de grossir ? Votre organisme – qui en plus d’être frustré, n’a pas reçu suffisamment d’énergie – va essayer de se procurer une source d’énergie rapidement disponible. Là encore, c’est le grignotage assuré !

Heureusement, nous avons quelques conseils à vous prodiguer pour vous aider à contrôler vos pulsions. Voici 5 astuces pour éviter les dérapages intempestifs !

Astuce n°1 : Tout d’abord, commencez par acheter vos péchés mignons en petits conditionnements. Quand l’œil (et donc le cerveau) est cadré par des limites, il est spontanément freiné dans sa lancée. Ainsi, il vous sera plus facile de résister à l’envie d’entamer un nouveau sachet ou d’ouvrir un autre pot.

Astuce n°2 : Ne cédez pas à la tentation d’ouvrir un paquet de biscuits quand vous êtes affamé ou fatigué.

Astuce n°3 : Prenez le temps d’apprécier réellement ce que vous mangez :
• Fermez les yeux lorsque vous mâchez. Ainsi, les saveurs sont décuplées et le sens gustatif l’emporte sur la tentation visuelle.
• Essayez de vous décrire les saveurs que vous percevez. Ainsi, une bouchée longuement savourée semble tout de suite plus importante et plus satisfaisante que plusieurs avalées à la chaîne.
• Concentrez-vous uniquement sur l’acte de manger. Fini donc les repas pris devant l’ordinateur ou la télévision !

Astuce n°4 : Établissez des repas à heures fixes et évitez de prendre l’habitude de grignoter entre chaque repas. Le fromage avant le dîner, ce n’est même pas la peine d’y penser ! Après tout, vous pouvez bien attendre quelques minutes, non ?

Astuce n°5 : Enfin, autorisez-vous parfois quelques plaisirs (dans la limite du raisonnable, bien sûr !) car plus vous vous restreindrez et plus vos craquerez !

 

À lire également sur le même sujet :
10 aliments coupe-faim qui nous empêchent de trop manger !
Manger des carottes crues pour se couper l’appétit
5 astuces pour ne plus avoir tout le temps faim

 

Article précédentArticle suivant
Emeline est en charge du contenu de WeCook. Elle travaille à la fois sur la base de recettes et sur les articles présents sur Today WeCook. Fascinée par la gastronomie, elle met sa passion au coeur des contenus créés pour WeCook.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *