Nutrition

5 bienfaits surprenants des algues, et comment les cuisiner

algues comestibles

Les algues, surtout consommées en Asie jusqu’à ces dernières années, se sont peu à peu fait une place dans les assiettes. Popularisées dans les makis japonais, elles sont aussi aimées des chefs pour leur texture et leur goût iodé. En plus d’une saveur délicate, elles sont une mine de bienfaits pour la santé. Voici 5 raisons de vous y mettre !

1 – Les algues sont riches en vitamines et en chlorophylle
Sources de vitamine A, B, C et K, elles possèdent aussi des vertus de détoxification en raison de leur teneur en chlorophylle.

algue nori
Nori

2 – Elles sont une mine d’oligo-éléments et de minéraux
Les algues peuvent contenir jusqu’à 8 fois plus de calcium que le boeuf, et 10 fois plus que le lait. Elles sont aussi riches en iode, en fer (surtout la laitue de mer) et en magnésium.

algue laitue de mer
Laitue de mer

3 – Elles contiennent des anti-oxydants superpuissants
Leur richesse en anti-oxydants contribue à prévenir les maladies cardio-vasculaires, l’hypertension et le cholestérol.

algue kombu
Kombu

4- Elles sont riches en fibre solubles
Les fibres contenues dans les algues sont non seulement nécessaires pour un bon transit, mais ont également un effet bénéfique sur le contrôle de l’appétit et le diabète.

soupe d'algue
Wakamé

5- Les algues lutteraient contre le cancer
Des études ont démontré que les composés de différentes algues avaient la capacité de lutter contre le développement de tumeurs, notamment en cas de cancer du sein. Les populations qui en consomment régulièrement, comme au Japon, ont d’ailleurs un taux de ces types de cancer plus faible que les autres. La raison pourrait être la forte concentration d’’iode et de sélénium que contiennent ces algues.

Comment utiliser les algues en cuisine ?
Relevez vos plats grâce aux notes iodées des algues, tout en profitant de leurs bienfaits !
– la nori : à consommer séchée et toastée à l’apéritif façon chips, ou dans des sushis maison.
– le kombu : à ajouter à l’eau de cuisson des légumineuses pour leur donner du goût et accélérer la cuisson, ou pour aromatiser des bouillons (délicieux avec des nouilles asiatiques).
– la laitue de mer : mélangée à du fromage frais (son goût rappelle vaguement le persil) pour une sauce à tremper ou à tartiner sur du pain.
– la dulse : fraîche pour accompagner des crustacés à la crème, ou bien séchée et malaxée avec du beurre doux pour un beurre d’algue au goût fin et délicat.
– le wakamé : en papillote, blanchi et mixé dans une soupe de légumes, ou bien dans des salades de crudité.

Et vous, comment cuisinez-vous les algues ?

Article précédentArticle suivant

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *