Les bons produits, Manger mieux, Nutrition

4 choses que vous ne saviez pas sur les sushis

Sushi 3

On attribue beaucoup de vertus au sushis, un peu en extension des qualités que l’on associe à la cuisine japonaise : peu grasse, saine et équilibrée. Il y a cependant une grosse différence entre les sushis que l’on mange dans le restaurant « japonais » de quartier (bien rarement tenu par des japonais d’ailleurs) et ce que les Japonais eux même consomment. Voici 5 choses que vous ne savez pas sur les sushis et que vous préféreriez ignorer.

1 – Les sushis ne sont pas originaire du japon

Nous savions déjà que ce que nous appelons « california rolls » ne sont pas japonais, mais il se trouve que les sushis non plus ne viennent pas du japon. En effet, ce que nous appelons aujourd’hui sushi viendrait d’un plat appelé nare-zushi et aurait été inventé dans le détroit du Mékong au 4ème siècle avant Jésus Christ. Le principe était simple : du poissons fermenté entouré de riz aigre. Le plat ce serait ensuite répandu en Chine et enfin au Japon.

2 – Les sushis sont à la base un fast food 

Le sushis « moderne », lui vient bien du Japon où il a commencé sa carrière comme un plat de restauration rapide, à manger avec les doigts, notamment pendant ou avant une représentation de théâtre.

Sushi 1

3 – Un ingrédient gras

Les sushis ne sont pas caloriques en eux mêmes, par exemple un sushis au saumon va contenir 50 calories. Le problème c’est que nous les mangeons souvent par 6 ou 10 et surtout que nous ne les mangeons pas seuls : la sauce soja, surtout sucrée, est très calorique. Enfin le bol de riz que nous avons pris l’habitude de consommer est bien souvent superflu. La consommation de sushis doit donc être raisonnable.

4 – Le poisson cru est plus dangereux pour la santé

Le poissons cru, est à la base des sushis, le problème c’est que cru, le poisson est aussi dans son état où il contient le plus de bactéries ou de restes de solutions. C’est l’intérêt de la cuisson que d’éliminer les bactéries et parasites. Le saumon par exemple, dont on sait qu’il absorbe de nombreux polluants doit être de très bonne qualité pour les sushis !

Sushi 2

Article précédentArticle suivant
Matthieu s’occupe des relations extérieures de WeCook. Il est aussi le designer derrière WeCook. Matthieu est passionné par le quantified self, la littérature et le design. Formation : ingénieur Telecom SudParis, MSc e-commerce (Dublin City University).

1 Commentaire

  1. Les Japonais ne semble pas avoir des problèmes d’obésité malgré les tonnes de Sushis qu’ils mangent. En outre contrairement à l’Europe où les poissons arrivent sur les étalages avec quelques jours de mise en cale fraîche, les japonais mangent un poisson souvent très frais !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *